Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Moselle : les syndicats d'enseignants ont des choses à dire à Emmanuel Macron

vendredi 1 septembre 2017 à 17:09 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

La responsable du syndicat d'enseignants SNUIPP en Moselle espère pouvoir rencontrer le Président de la République, lundi à Forbach, pour lui faire part de ses revendications sur les créations de postes, et le pouvoir d'achat des professeurs.

Les syndicats d'enseignants de Moselle veulent interpeller Emmanuel Macron
Les syndicats d'enseignants de Moselle veulent interpeller Emmanuel Macron © Maxppp - BONNIERE PASCAL

Moselle, France

Joëlle Noller a lancé la demande à l'Elysée. La secrétaire départementale du SNUIPP, premier syndicat d'enseignants du premier degré en Moselle espère bien croiser la route d'Emmanuel Macron, lors de sa venue lundi à Forbach, parce que dit-elle, "les sujets d'inquiétudes ne manquent pas, tant pour les enseignants que pour les élèves."

Les CP à 12 élèves en REP+

Réduire le nombre d'élèves pas classes, pourquoi pas ? On le demande constamment. Mais on ne créé pas des postes, il s'agit de redéploiements. Opposer le dédoublement des classes de CP au dispositif "plus de maîtres que de classes", ce n'est pas sérieux. D'autant que c'est un dispositif reconnu.

La baisse du nombre de contrats aidés

Ils sont très nombreux à l'Education Nationale. C'est l'aide à la direction qui va être supprimée, alors que les directeurs et directrices sont dans des situations très difficiles. Ils ont besoin de se dégager des tâches administratives pour se centrer sur le fonctionnement des écoles et la réussite des élèves.

Le pouvoir d'achat des enseignants

On nous reparle du gel du point d'indice, du jour de carence, que le parcours professionnel carrière/rémunération coûte trop cher et pourrait prendre un an de retard. Pourtant tout augmente. Une fois de plus les enseignants se sentent lésés.

Joëlle Noller, secrétaire en Moselle du syndicat d'enseignants SNUIPP, invitée de France Bleu Lorraine