Éducation

Une journée pour lutter contre le harcèlement scolaire avec les collégiens de Yutz

Par Clément Lhuillier et François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord mercredi 12 octobre 2016 à 8:31

Le 3020, le numéro vert pour lutter contre le harcèlement à l'école
Le 3020, le numéro vert pour lutter contre le harcèlement à l'école © Maxppp - Jean-François FREY

Comprendre et agir contre le harcèlement scolaire : c'est le thème d'une journée d'information mercredi au collège de Yutz en Moselle. Les membres de l'association APSIS Émergence de Thionville vont à la rencontre des jeunes et des adultes pour les sensibiliser à cette question qui reste tabou.

Brimades, insultes, violences, humiliations... Le harcèlement à l'école toucherait aujourd'hui 700.000 jeunes en France, soit 10% des élèves scolarisés selon Isabelle Scaramal, médiatrice familiale au sein de l'association APSIS Émergence Thionville, invitée de France Bleu Lorraine, et qui travaille à la prévention et à la lutte de la violence et du harcèlement en milieu scolaire.

C'est une violence verbale, psychologique ou physique qui va toucher l'élève dans son quotidien, 24h sur 24h" - Isabelle Scaramal, APSIS Émergence Thionville

Un phénomène qui ne reste plus cantonné aux classes ou aux cours de récréations, mais qui se déplace de plus en plus sur le terrain d'internet et des réseaux sociaux. Avec des conséquences dramatiques qui peuvent aller, "même si c'est assez exceptionnel", jusqu'au suicide...

Même si l'Education Nationale a lancé une campagne depuis plusieurs années, c'est encore difficile, dans la pratique, de traiter ce phénomène. C'est pour cela que c'est important d'aller au devant des jeunes et des professionnels de l'enseignement et de croiser leurs regards"

L'association APSIS Émergence Thionville, qui intervient tout au long de cette journée au collège de Yutz, propose aussi toute l'année un point écoute pour les jeunes. Ils peuvent également se tourner vers le numéro vert (le 30 20) et site internet dédié du ministère de l'Education Nationale.

Isabelle Scaramal, médiatrice au sein de l'association APSIS Émergence à Thionville

Le sujet est encore malheureusement tabou. Et les jeunes hésitent encore à se confier à des adultes sur ce genre de problème. Comme en témoignent ces lycéens mosellans sur France Bleu Lorraine.

Quand on a honte, c'est dur d'en parler"

Des élèves mosellans rencontrés pour France Bleu Lorraine

Partager sur :