Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Mosnes : après les commerces, le maire va sauver l'école communale en créant un centre pour autistes

mercredi 20 juin 2018 à 5:30 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

L'école primaire de Mosnes va être rénovée, et va même bientôt être accompagnée d'un centre pour enfants autistes. Le projet, d'un coût de trois millions d'euros, est déjà financé au deux tiers, mais le maire cherche désormais des mécènes privés.

Illustration Marche pour l'autisme en Mars 2013
Illustration Marche pour l'autisme en Mars 2013 © Maxppp - Aurélein Morissard/IP3

Mosnes, France

L'état de l'école primaire de la commune de Mosnes, près d'Amboise en Indre-et-Loire, est préoccupant. Selon le maire du village, Christophe Villemain, il pousse même des familles à éviter l'établissement. Il est donc urgent de la remettre aux normes.  Mais, nouveauté, la nouvelle école accueillera également des jeunes autistes. Ce qui nécessite la mise en place d'un centre spécialisé et de classes privées. 

Le coût du projet est d'environ 3,3 millions d'euros, un budget déjà financé aux deux-tiers. Le maire cherche désormais des fonds privés pour mener à bien ce projet et veut séduire les entreprises, tout en les sensibilisant à l'insertion dans l'emploi des jeunes autistes. 

Pour cela, il organise dès le mois d'octobre des concerts dans des églises de la région, suivis de repas pour convaincre des mécènes de mettre la main à la poche, de 150 à 50.000 euros. 

Le maire de Mosnes avait déjà investit personnellement 200.000 euros pour sauver deux commerces de sa commune

A la clé, une cinquantaine d'emplois qui pourraient redynamiser cette petite commune rurale. "En terme d'images, je pense que c'est déjà très très bien, pour les nouvelles personnes qui veulent s'installer dans le village. Le centre en lui-même va créer des emplois et il peut y avoir des métiers qui vont venir s'y adosser." explique le maire. 

Au début, son conseil municipal n'était pas très sûr de vouloir se lancer dans le projet. "On ne va quand même pas mettre nos enfants avec des fêlés !" argue même un conseiller. Mais finalement, le conseil municipal et les parents d'élèves n'éprouvent pas de résistance particulière.  Et pour cause : "Les animations mises en place pour les enfants autistes vont pouvoir bénéficier aux non-autistes. Les parents ne peuvent qu'être contents de cela.  Cela tire l'école vers le haut globalement." décrypte Christophe Villemain. 

Cette nouvelle école devra être liée à une nouvelle politique d'insertion dans l'emploi des jeunes autistes. "On ne donne pas la possibilité aux enfants autistes d'accéder à la culture, à l'éducation, aux sports... Dans d'autres pays, on fait en sorte que les autistes puissent intégrer les écoles puis des entreprises. En France, on est vraiment en retard par rapport à ça. Rien que d'évoquer le mot 'autiste', on détourne le regard." déplore-t-il. 

Le premier concert de soutien aura lieu à Mosnes le 6 octobre 2018. A Tours, ce sera le 8 octobre, à l'église Saint-Julien.