Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On n'aura pas pu en profiter jusqu'au bout" : à Guéret, les lycéens amers au moment des résultats du bac

-
Par , France Bleu Creuse

Plus de 600 élèves de terminale en Creuse ont découvert les résultats du bac ce mardi matin. Un moment qui a perdu de son importance cette année, alors que les épreuves écrites ont été annulées à cause de la crise sanitaire, et que seul le contrôle continu faisait foi.

Les élèves doivent lire leur résultat, puis rapidement quitter les lieux.
Les élèves doivent lire leur résultat, puis rapidement quitter les lieux. © Radio France - Bastien Munch

Un chemin fléché, des barrières, un passage individualisé... Au lycée Pierre Bourdan, à Guéret, difficile d'imaginer que c'est le jour des résultats du baccalauréat. Pour les quelques dizaines d'élèves venus attendre devant le portail, le masque est obligatoire, ils ne doivent pas passer plus de quelques secondes devant les panneaux, et surtout les accolades et autres embrassades sont proscrites. Beaucoup n'ont même pas pris la peine de venir, ayant calculé leur moyenne de l'année depuis plusieurs semaines.

Car cette année, le bac ne se joue plus sur quelques jours en fin de terminale, avec des épreuves sur table. Elles ont été annulées à cause du coronavirus, et seul le contrôle continu pendant l'année comptait. "Ca ne sert pas à grand-chose de venir, on connaît déjà tous les résultats", avoue Lauriane. "C'est juste pour voir une dernière fois nos amis." Devant les grilles du lycée, Fosta a un pincement au coeur. "C'était censé être les meilleures années de ma vie, et on n'aura même pas pu en profiter jusqu'au bout. Ce sont des gens que je ne vais plus voir après et là on se quitte un peu sans se voir..."

Un taux de réussite qui bat des records

"Ca n'a rien à voir avec l'an dernier", confirme Julien, qui a redoublé sa terminale scientifique. "On se serrait dans les bras, on allait voir les résultats des copains... Là, il n'y a rien de tout ça. On ne peut même pas aller parler aux profs, on leur dit au revoir de loin..." "C'est finalement pas plus mal que ça se passe comme ça", confie Pierre, qui a lui aussi redoublé. "Je dirais même que c'est une chance que seul le contrôle continu soit pris en compte, je ne pense pas que j'aurais bien réussi les épreuves..."

Avec cette année écourtée en raison du confinement, certains ont aussi peur que leur diplôme du baccalauréat perde de la valeur. "Dans l'enseignement supérieur, on va nous considérer comme le bac corona", déplore Julien. "Beaucoup plus de gens l'ont cette année, donc tout le monde va croire qu'il a été donné." 

Dans l'académie de Limoges cette année, 91,2% d'élèves ont réussi leur baccalauréat à l'issue des épreuves du premier groupe. L'an dernier, ils étaient 76,3% à avoir réussi les épreuves avant les rattrapages. Pour le bac général, le taux de réussite est de 92,8% cette année. En bac technologique, ils sont 87% à repartir avec leur diplôme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess