Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Manuels scolaires ? On ne dit pas " Manuel", on dit " président de la République"!!

lundi 3 septembre 2018 à 6:05 Par Valérie Le Nigen, France Bleu Breizh Izel

A Brest, la publicité de rentrée de la librairie Dialogues fait le buzz sur les réseaux sociaux. Elle fait référence au 18 juin dernier, au moment où Emmanuel Macron avait remis en place un jeune qui l'avait interpellé en lui disant " ça va Manu?"

Des marque-pages très courus
Des marque-pages très courus © Radio France - Valérie Le Nigen

Brest, France

Et le président de répondre sèchement "ça, tu ne peux pas. Tu m'appelles monsieur le président de la République ou monsieur." 

Pour la rentrée scolaire,  le dessinateur de bandes dessinées Obion, cherchait une idée autour des manuels scolaires, lorsqu'il a pensé à  Emmanuel Macron. Le dessin a tout de suite plu au patron de la librairie Dialogues, Charles Kermarrec qui estime qu'à son avis, Emmanuel Macron "a eu raison de remettre le jeune à sa place", mais que de toute façon, ce clin d’œil à l'actualité ne laisse pas indifférent. 

Un buzz sur les réseaux sociaux

La publicité fait sourire les parents encore plus que les adolescents.  Anaig, mère de trois enfants, ressort avec trois marque-pages avec le dessin de la publicité : " J'adore ! Bravo Dialogues. J'ai trouvé que le président avait été trop méprisant ce jour-là. Alors, j'adore cette pub. Bravo Dialogues! "  Les adolescents aiment aussi, même si tous ne se souviennent déjà plus de l'actualité du mois de juin. Le jeu de mot sur le prénom leur suffit. A l'accueil de la librairie, des enseignants demandent des affiches pour la salle des profs. Les marque-pages deviennent collector. Et la campagne fait un buzz sur les réseaux sociaux.