Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les leçons du premier confinement n'ont pas été tirées" jugent les enseignants du Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Les syndicats d'enseignants appellent à la grève, ce mardi, pour dénoncer le manque de mesures sanitaires dans les établissements scolaires. En Corrèze, le SNES-FSU demande un protocole détaillé. Jérôme Motard, co-secrétaire départemental du syndicat, était l'invité de FB Limousin ce mardi matin.

Les syndicats d'enseignants, y compris dans l'académie de Limoges, appellent à la grève ce mardi pour demander un nouveau procole sanitaire dans les établissements scolaires - illustration
Les syndicats d'enseignants, y compris dans l'académie de Limoges, appellent à la grève ce mardi pour demander un nouveau procole sanitaire dans les établissements scolaires - illustration © Maxppp - Vanessa Meyer

De l'école au lycée, les syndicats d'enseignants appellent à la grève ce mardi. Face aux protestations des lycéens et des enseignants de lycées, le ministère de l'Education Nationale a émis des directives sanitaires à appliquer "si possible" dans les lycées : classes en demi-groupes et enseignement à distance en alternance pour les élèves. Mais ce protocole ne concerne que les lycées et n'est pas impératif. Il ne suffit donc pas aux enseignants, qui réclament également des mesures pour les collèges et les écoles.

Jérôme Motard, co-secrétaire départementam du SNES-FSU en Corrèze (syndicat d'enseignants du secondaire) était l'invité de France Bleu Limousin ce mardi matin. Il se montre vindicatif à l'encontre du ministère de l'Education Nationale : "il faut revoir tout le protocole sanitaire, injustement appelé 'renforcé' par le ministère car il est assorti de la mention 'si possible'".

Le dédoublement des classes et des recrutements

Pour les syndicats d'enseignants, le dédoublement des classes est donc une piste nécessaire, qui devrait être obligatoire dans tous les établissements. Mais ils demandent aussi le recrutement d'agents territoriaux, chargés de l'entretien, de la désinfection des locaux et de la cantine. "Ils sont surchargés de travail et sont en train de craquer" souligne Jérôme Motard, qui ajoute qu'il faut aussi "des recrutements de surveillants, dont les misions se sont élargies. Or, certains d'entre eux sont maintenant malades et aucun recrutement n'a pas permis d'anticiper les remplacements".

Il n'y a eu aucune anticipation du gouvernement

Ce que redoutent le plus les syndicats d'enseignants, c'est un confinement dur comme au printemps. "Ce serait catastrophique pour les élèves" estime le responsable du SNES-FSU en Corrèze. "Il n'y a eu aucune anticipation du gouvernement, aucun temps de formation pour un retour éventuel au distanciel. Les leçons du premier confinement pas tirées" ! Et au vu du retard pris par certains élèves durant le confinement du printemps, les syndicats de professeurs demandent toujours un allègement des programmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess