Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Nouveau collège en Finistère : ce sera bien Landerneau !

lundi 1 octobre 2018 à 13:06 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

La présidente du département vient de l'annoncer ce lundi midi : le prochain collège public dans le Finistère sera bien construit à Landerneau. Une victoire pour les riverains et les parents d'élèves du bassin landernéen qui se sont beaucoup mobilisés pour ça.

La conférence de presse au Conseil départemental à Quimper
La conférence de presse au Conseil départemental à Quimper © Radio France - Benjamin Bourgine

Landerneau, France

"Nous allons proposer aux élus de voter le 18 octobre prochain pour un nouveau collège public à Landerneau". La présidente du département, Nathalie Sarrabezolles, vient de signer la fin d'un long suspense. Dans deux semaines, lors de la prochaine séance plénière, le conseil départemental devrait donc entériner le schéma pluriannel des collèges, et, la construction d'un futur collège à Landerneau.

Nombreuses manifestations au printemps

L'enjeu était de taille pour les élus et parents d'élèves du secteur qui ont multiplié les manifestations et les mobilisations sur ce sujet. Le seul collège du secteur, Mescoat, était depuis longtemps surchargé.

Pas avant 2023

Le futur établissement devrait donc compter entre 350 et 400 élèves. L'objectif est de l'ouvrir à l'horizon 2023-2024, et il devrait prendre place "dans le bassin landernéen, mais très vraisemblablement sur la commune même de Landerneau". Pourquoi ce (petit) flou ? Tout simplement parce que le terrain n'est pas choisi encore. Il existe un terrain, déjà acheté et qui devait être destiné à ce futur collège, mais il est "un peu enclavé" explique l'élu Marc Labbey. Il n'est donc pas tout à fait exclu de la réflexion, mais "il fait parti des idées de terrains".

Décision sous la pression ? 

Avec cette décision, le département donne-t-il raison à ceux qui avaient manifesté dans son enceinte au printemps dernier ? "On peut le voir comme ça" concède Nathalie Sarrabezolles, mais qui complète tout de même "la manifestation à l'époque était surtout contre la sectorisation, ce que je trouvais un peu juste. Nous n'avons jamais dit que nous ne ferions pas ce collège à Landerneau simplement c'est beaucoup de travail, et beaucoup d'investissement. La décision ne se prend pas comme ça. J'avais dit que nous nous prononcerions avant la fin de l'année, on y est, et nous avons aujourd'hui toutes les données statistiques et toutes les assurances de la part de l'Education Nationale. La directrice académique me garantit les postes d'enseignants nécessaires."