Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des établissements scolaires : ce que prévoit la nouvelle phase du déconfinement

-
Par , France Bleu

Le gouvernement a présenté ce jeudi la deuxième phase du plan de déconfinement. Le ministre de l'Education a annoncé la réouverture de l'ensemble des écoles et des collèges à compter du 2 juin. Même chose pour les lycées en zone verte. L'épreuve orale du bac de français est en revanche annulée.

Les écoles et collèges rouvriront tous à partir du 2 juin (illustration).
Les écoles et collèges rouvriront tous à partir du 2 juin (illustration). © Radio France - Jean-François Fernandez

Toutes les écoles et tous les collèges de France rouvriront à partir du 2 juin. L'annonce a été faite ce jeudi par le ministre de l'Éducation lors de la présentation de la deuxième phase du déconfinement. En zone verte, les lycées pourront accueillir à nouveau des élèves. En revanche, en zone orange (Île-de-France, Mayotte et la Guyane), les lycées professionnels ouvriront également mais avec des effectifs réduits.

Écoles et collèges rouverts à partir du 2 juin partout en France

Dès le 2 juin, "toutes les écoles rouvriront progressivement", a annoncé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation. Elles assureront un accueil "systématique" des élèves, au moins une partie de la semaine, avec toujours des groupes de 15 enfants maximum. Le ministre a précisé que "plus de 90% des communes ont pu rouvrir leurs écoles" depuis le 12 mai, cela représente 82,5% des écoles primaires.

Les collèges aussi rouvriront leurs portes dans toutes les régions, à partir du 2 juin. En zone verte, les élèves de 4e et 3e pourront rejoindre leurs camarades de 6e et 5e, déjà revenus en classe depuis le 18 mai. A ce sujet, le ministre a précisé que 95,5% des collèges de zone verte ont déjà rouvert.

En revanche, en zone orange, les élèves de 6e et 5e retrouveront en priorité leur classe. "Et si les conditions matérielles sont réunies, les élèves des autres niveaux pourront ensuite être accueillis, a ajouté Jean-Michel Blanquer. Nous devons avoir beaucoup de souplesse en regardant ce qui se passe sur le terrain".

Concernant les enfants en situation de handicap, "80% des Ulis" (les unités spécialisées pour ces enfants) ont pu rouvrir dans les écoles et collèges. "Entre 20% et 50% des élèves ont pu y être accueillis mais ce n'est pas suffisant, nous voulons aller plus loin, a ajouté le ministre. Notre objectif est que dès la semaine prochaine, 100% des Ulis soient ouvertes".

Tous les lycées rouvrent en zone verte

Dans les zones en vert, tous les lycées généraux, technologiques et professionnels vont rouvrir leurs portes. Tous les élèves seront accueillis "au moins sur un des trois niveaux", notamment pour "des entretiens pédagogiques individuels".

En zone orange, les lycées professionnels pourront accueillir à nouveau leurs élèves, mais les effectifs seront limités aux CAP et aux Terminales, "pour assurer les certifications et pour au minimum, un entretien pédagogique individuel". Pour les lycées généraux et technologiques, "les élèves seront accueillis sur convocation de l'équipe éducative pour des entretiens individuels ou du travail en petits groupes, a expliqué Jean-Michel Blanquer. D'ici à la fin de l'année, notre objectif est qu'ils puissent avoir bénéficié d'entretiens pour faire le point sur leurs projets d'orientation et le suivi de Parcours sup."

Annulation de l'oral de français

C'était attendu par les parents des élèves scolarisés en classe de Première : l'épreuve oral du bac de français est annulée. "J'ai entendu les inquiétudes face à une situation exceptionnelle qui entraînait une inégale préparation" de cette épreuve, a expliqué Jean-Michel Blanquer. Le ministre de l'Éducation a donc annoncé qu'elle sera "validée par le contrôle continu".

"Nous allons prendre en compte les notes des deux premiers trimestres", a détaillé Jean-Michel Blanquer.

Prise en charge des élèves décrocheurs

A partir du 2 juin, le ministre a également annoncé le lancement d'une campagne d'identification et de prise en charge des élèves décrocheurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu