Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Manifestation des enseignants de sociologie contre Parcoursup à Bordeaux

mercredi 16 mai 2018 à 17:51 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Les enseignants-chercheurs en sociologie, accompagnés d'autres collègues de l'Université, et d'étudiants, ont formé une chaîne humaine, ce mercredi midi, pour s'opposer à la loi ORE et Parcoursup, place de la Victoire à Bordeaux.

Etudiants et enseignants chercheurs contre Parcoursup place de la Victoire à Bordeaux
Etudiants et enseignants chercheurs contre Parcoursup place de la Victoire à Bordeaux © Radio France - Stéphanie Brossard

Alors que le 22 mai, les lycéens verront arriver dans leur boîte-mail, les premières réponses concernant leurs vœux d'orientation, via la plateforme Parcoursup, des enseignants-chercheurs en sociologie ont été à l'initiative d'une manifestation, ce mercredi midi à Bordeaux. Ils étaient environ 80 profs, mais également étudiants, à former une chaîne humaine, autour de l'obélisque et de la tortue de la place de la Victoire, contre la loi ORE (Orientation et Réussite des Etudiants) et Parcoursup.

Ces derniers jours, 11 des 20 enseignants-chercheurs en sociologie à Bordeaux, avaient accepté de participer à la commission d'examen des vœux, avec comme postulat, pour montrer leur opposition, de ne pas faire de tri, de dire OUI aux 2700 dossiers. Une attitude disent-ils, "désavouée" par la présidence de l'Université, qui va sélectionner 280 futurs bacheliers. Ils dénoncent une réforme imposée au forceps.

Alina Surubaru "on a été désavoué"

Parcoursup n'a rien réglé, après APB, et ne fait qu'accentuer les inégalités d'accès aux études supérieures, selon ces enseignants. Il faudrait justement accepter tous ceux qui le souhaitent à la fac, et renforcer les moyens de l'Université, plutôt que de sélectionner, selon eux.

Joëlle Péroton, la coordinatrice de la Licence de sociologie à Bordeaux

Une chaîne humaine contre Parcoursup à Bordeaux - Radio France
Une chaîne humaine contre Parcoursup à Bordeaux © Radio France - Stéphanie Brossard