Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Nouvelle saison pour les "Dix jours sans écran", à Wimereux

mercredi 14 mars 2018 à 7:07 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Le défi "Dix jours sans écran" est lancé, près de Boulogne. L’association Enfance télé danger propose aux enfants quelques jours d’abstinence ou en tous cas une réduction de l’exposition aux écrans. Le temps ainsi dégagé est consacré aux jeux, au dialogue familial ou à des activités physiques.

Une centaine d'enfants de Wimereux participent au défi "Dix jours sans écran".
Une centaine d'enfants de Wimereux participent au défi "Dix jours sans écran". © Radio France - Matthieu Darriet

Wimereux, France

Une centaine d’enfants participent au défi "Dix jours sans écran". Ils vont passer dix jours à faire autre chose,  que regarder la télé ou s’accrocher à la tablette. Ces 7- 12 ans ont bien conscience qu’ils passent trop de temps devant des écrans. Les spécialistes estiment que la limite c’est une heure par semaine et par âge ;  exemple, 10 heures pour un enfant de dix ans : 

Je ne joue pas très souvent, mais je regarde des vidéos. Papa, il n'aime pas que je regarde des vidéos. On sait que c'est pas bien, mais comme on aime ça, on y joue quand même ! J'ai plein de jouets à la maison, mais je ne m'en sers jamais, parce que j'ai les jeux vidéo. 

Pour aller manger, mes parents m'appellent, mais souvent je veux encore faire des choses sur ma DS. Je pense que ça va faire du bien d'arrêter un peu, les écrans, pendant une semaine. Surtout que j'ai un petit frère, donc je vais pouvoir passer plein de temps avec lui. Ça va être trop cool ! On va faire des marionnettes.

Au menu de ces "Dix jours sans écran", des jeux de construction, des échanges en famille, des activités sportives ou de la lecture. Les idées de manquent pas. Et chaque temps passé à faire autre chose, ce sont des points gagnés. 

Des dizaines d'activités, alternatives aux écrans, sont proposées aux enfants pendant ces dix jours. - Radio France
Des dizaines d'activités, alternatives aux écrans, sont proposées aux enfants pendant ces dix jours. © Radio France - Matthieu Darriet

Des infos dans le carnet de santé

En faire un jeu, c’est la bonne idée pour Geneviève Avenard. Pour la Défenseure des droits des enfants, cela permet de passer par les enfants pour atteindre les parents :

De plus en plus, on se rend compte -et toutes les études le montrent en France comme à l'étranger- que les écrans trop jeune et trop tôt, en tous cas l'exposition excessive aux écrans, nuit à la santé des enfants et à leur capacité d'apprentissage. Les parents ne savent pas toujours que ce n'est pas bon pour leurs enfants, donc c'est faire oeuvre pédagogique que de l'indiquer dans le nouveau carnet de santé.  

Il y a un véritable impact à court et long terme sur les enfants, insiste Jeanine Busson, qui milite depuis vingt ans avec Enfance télé- danger pour moins d’écrans chez les plus jeunes : 

Il y a les yeux, il y a les ondes. Et puis le sommeil a diminué fortement. Les adolescents déclarent dormir en moyenne 5h40 par nuit alors qu'il leur en faudrait 9. Et les enfants jeunes, qui ont la télé dans la chambre, perdent 45 minutes par nuit, ce qui fait trois nuits blanches au bout d'un mois

Et puis les écrans favorisent la sédentarité. La Fédération de cardiologie souligne que la France est 26ème sur 27 pour l'activité physique des jeunes, au niveau européen. L'année dernière, son message était : "Tomber, se faire mal, bien moins dangereux que la télé". Les enfants ne bougent plus assez, ce qui va entraîner des maladies cardiovasculaires et des diabètes précoces.