Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

A Orléans, les cours ont repris au collège Alain Fournier, après la violente agression d'un surveillant

-
Par , France Bleu Orléans

Les cours ont repris, mardi en début d'après-midi, au collège Alain Fournier, d'Orléans-La Source. Après les deux agressions de la semaine passée, les professeurs qui exerçaient leur droit de retrait pour dénoncer les violences, ont obtenu le recrutement d'une infirmière et d'un nouveau surveillant.

Le collège Alain Fournier à Orléans-La Source.
Le collège Alain Fournier à Orléans-La Source. © Radio France - Capture d'écran Google maps

Les élèves du collège Alain Fournier ont finalement retrouvé les bancs de l'école, mardi en début d'après-midi. A l'origine de l'interruption des cours : deux agressions physiques commises la semaine dernière dans le collège, dont l'une sur un assistant d'éducation. 

En réaction à cette violence, le corps enseignant de l'établissement a donc décidé d'exercer son droit de retrait vendredi dernier (entraînant alors la fermeture du collège), avant de rencontrer Philippe Ballé, directeur du service académique du Loiret, en fin de journée lundi pour obtenir entre autres le recrutement d'une infirmière ou encore le maintien d'un poste de surveillant

"Au collège les vacances scolaires ne sont pas prises en compte pour l'infirmière, cela signifie qu'elle doit faire des missions pendant ses vacances parce qu'elle n'est pas payée.

Chloé Delmas, professeur de français au collège, a reconnu au terme de la réunion que des améliorations ont été trouvées : "On est d'accord qu'il y a des avancées sur les deux demandes principales : avoir une infirmière et un surveillant." Avant d'ajouter que la plus grande difficulté reste le recrutement de la nouvelle infirmière : "Au collège, les vacances scolaires ne sont pas prises en compte pour l'infirmière, cela signifie qu'elle doit faire des missions pendant ses vacances parce qu'elle n'est pas payée. Il faut rester réaliste, ce sera difficile de recruter." 

Trois propositions pour sortir le collège de la violence 

Philippe Ballé, directeur du service académique du Loiret, se veut quant à lui plus optimiste : "Nous avons pris le temps d'échanger sur la situation de l'établissement et avons fait trois propositions. Désormais il est accompagné à court et moyen termes, pour que les élèves puissent retourner à l'école avec le plus de sérénité possible." 

Reprise des cours 

Et c'est sur cette question de la reprise des cours que les professeurs et la direction académique divergeaient encore mardi matin, quelques heures seulement avant la reprise officielle des cours annoncée par Philippe Ballé, la veille. Finalement, les cours ont été donné au collège en début d'après-midi, mais pour Chloé Delmas, cela n'était pas satisfaisant : "La reprise des cours s'est faite à marche forcée, tout a été fait malheureusement dans la précipitation." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu