Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Parcoursup : 1.175 bacheliers sont sans affectation à l'issue de la procédure

-
Par , France Bleu

La procédure Parcoursup, qui vise à orienter les bacheliers pour leurs études supérieures, est terminée depuis samedi dernier. Au total, 1.175 bacheliers sont toujours sans affectation, a révélé la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal.

La procédure Parcoursup est terminée depuis le 14 septembre.
La procédure Parcoursup est terminée depuis le 14 septembre. © Maxppp - Guillaume Georges

Alors que la rentrée est passée depuis plusieurs semaines, ils ne savent toujours pas où il vont étudier cette année. A l'issue de la procédure Parcoursup, qui oriente les bacheliers dans les filières d'études supérieures, 1.175 bacheliers sont encore sans affectation, a indiqué ce vendredi la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, lors de sa conférence de presse de rentrée. La procédure est close depuis ce samedi 14 septembre. 

Parmi ces bacheliers sans affectation,Seulement une trentaine sont issus d'un bac général, le reste provenant de filières technologiques ou professionnelles, a précisé Frédérique Vidal lors de sa conférence de presse de rentrée.

Pas d'affectation pour 0,18% des bacheliers 

L'an dernier, un total de 955 bacheliers étaient sans affectation à l'issue de la procédure Parcoursup, soit 0,15% des lycéens ayant confirmé un vœu. Cette année, cette proportion augmente très légèrement pour les bacheliers puisqu'ils sont 0,18% à ne pas avoir obtenu une place dans l'enseignement supérieur, selon les calculs de l'AFP.

Après une deuxième année de fonctionnement de la plateforme, créée notamment pour améliorer le taux de réussite dans l'enseignement supérieur, la ministre a par ailleurs estimé que les premiers signaux étaient "encourageants" concernant le taux d'échec en première année de fac.

110.000 adultes dans les tuyaux de la plateforme 

110.000 adultes, en reprise d'études ou en reconversion, se sont aussi inscrits sur Parcoursup cette année, révèle franceinfo ce vendredi. Le ministère de l'Éducation précise qu'ils n'ont pas pris la place de bacheliers. Mais une grande partie de ces dossiers a été écartée par les universités sur la plateforme.

Au ministère de l'Education nationale, on avoue avoir "été les premiers surpris" par ces nombreux candidats en "reprise d'études", à qui la plateforme n'était pas vraiment destinée."Nous ne nous y attendions pas car ce sont des profils éloignés de Parcoursup mais cet afflux est une bonne nouvelle" car elle démontre "un appétit de formation", a commenté la ministre.

Normalement, un salarié qui se reconvertit se tourne vers les services de formation continue des universités, car il n'est pas soumis aux mêmes règles qu'un bachelier et le parcours est un peu plus complexe. En 2020, un module spécifique pour les adultes, sera créé, a annoncé Frédérique Vidal. "Parcourplus" leur offrira une "offre spécifique d'information, d'accompagnement et de formation".

Choix de la station

France Bleu