Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

VIDÉO- Parcoursup : dernier jour pour accepter une proposition d'admission, 9.500 lycéens en attente de places

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les bacheliers ont jusqu'à ce vendredi pour accepter l'une des propositions d'admission qui leur a été faite dans l'enseignement supérieur. 9.500 lycéens sont toujours en attente de places. Les élèves n'ayant été acceptés nulle part peuvent être accompagnés.

Ce vendredi, dernier jour pour accepter une proposition d'admission.
Ce vendredi, dernier jour pour accepter une proposition d'admission. © Maxppp - Sébastien Muylaert

Les bacheliers ont eu 10 jours pour se décider. Après la publication des résultats du baccalauréat le 7 juillet, ce vendredi marque la dernière ligne droite pour choisir son orientation. Ce 17 juillet au plus tard, les candidats inscrits sur la plateforme d'orientation post-bac Parcoursup doivent en effet accepter l'une des propositions d'admission reçues, de manière définitive. 

Mercredi 15 juillet, les formations ont envoyé leurs dernières propositions d'admission de la phase principale. Autrement dit, les vœux en attente seront automatiquement archivés et les listes d'attente n'évoluent plus. Si à titre exceptionnel, une place venait à se libérer, cette place sera proposée à un autre candidat selon la liste d'attente. Le candidat pourra alors l'accepter, même s'il en a déjà accepté une autre. La limite pour répondre est alors fixée au 16 août. 

Les bacheliers qui n'auraient reçu aucune réponse favorable jusque-là peuvent demander qu'une commission, la CAES (Commission d'accès à l'enseignement supérieur) de leur académie leur propose une affectation dans l'enseignement supérieur.

585.000 lycéens ont eu une proposition, 9.500 en attente de places

Invitée de Franceinfo ce vendredi matin, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a assuré que "88,2% des lycéens ont eu une proposition" d'admission sur la plateforme universitaire, soit environ 585.000 lycéens. 9.500 sont toujours en attente de places, c'est davantage que l'an dernier où ils étaient 6.000.

Le taux record de réussite au bac de 95,7% a provoqué un afflux de candidats. 48.000 bacheliers supplémentaires devraient gonfler les effectifs de l'enseignement supérieur à la rentrée 2020. "Nous avons ouvert des places dans les filières les plus demandées : plus de 3.000 places dans les BTS, les filières sanitaires et sociales ou paramédicales, (...) de manière à ce que chacun ait une place à la rentrée. Dans cette année très compliquée, c'est vraiment l'ambition du gouvernement", a affirmé la ministre.

Pour Jerôme Teillard, chef de projet Parcoursup pour le ministère, interrogé par l'AFP, "c'est un travail de dentelle qu'il faut réaliser pour trouver des places supplémentaires partout où c'est possible". "Un travail fin d'appréciation se fait entre les présidents d'universités, les recteurs, l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur pour qu'on identifie où il est possible de créer des places", a-t-il expliqué. "Il faut aussi prendre en compte un élément : les retours que l'on a auprès d'universités montrent que les examens terminaux pourraient être bien meilleurs que les années antérieures, et finalement ça va aussi libérer des places dans les licences, puisque cela fait moins de redoublants que les années précédentes", a-t-il ajouté. Selon lui, "il reste aussi des places vacantes dans 7.500 formations sur la phase complémentaire".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess