Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Parcoursup : des étudiants acceptés à l'Université du Mans sous certaines conditions

-
Par , France Bleu Maine

Près de 300 bacheliers intègrent Le Mans Université à condition de dédoubler leur première année de licence. Ils auront donc un emploi du temps alléger pour se mettre à niveau.

Le tutorat n'est pas en plus des heures de cours classiques. Il est intégré dans un emploi du temps allégé.
Le tutorat n'est pas en plus des heures de cours classiques. Il est intégré dans un emploi du temps allégé. © Maxppp - Dinoco Greco

Le Mans, France

Quand ils ont demandé une filière à l'Université du Mans sur Parcoursup, la réponse a été "oui si". Cette rentrée, 272 étudiants verront leurs cours de première année de licence répartis sur deux ans. Le but : leur donner le temps de se mettre à niveau pour le reste de la leurs études supérieures "L'idée c'est d'étaler la première année sur deux ans, de façon à dégager du temps" pour le tutorat et les séances de mise à niveau, selon Anne Désert, vice-présidente de l'université mancelle, chargée de la formation et de la vie universitaire.

Un premier essai l'an dernier, étendu à d'autre filières cette année

Ce dispositif a déjà été testé pendant l'année scolaire 2018-2019 en licence économie-gestion. Sur 51 élèves, tous sont acceptées en deuxième année de licence répartie sur deux ans, même s'ils n'ont pas tous eu la moyenne aux deux semestres. Seuls 35 "souhaitent poursuivre" dans cette formation adaptée. Les seize autres vont être réorientés. Rachid El Guerjouma, le président de l'université, ne se formalise pas. Il souligne "le droit à l'erreur en licence".

Cette adaptation va être étendue à six autres filières : STAPS (sciences et techniques des activités sportives) et les cinq licences du pôle de Lettres (Histoire, Géographie, Lettres et deux licences de langues étrangères). La formation STAPS permet aux étudiants de devenir professeurs d'EPS. Souvent, ils sont très bons en sport, mais pêchent dans les matières théoriques. A la rentrée 2019, 115 élèves bénéficieront du dédoublement de leur première année de licence STAPS. Pendant la première moitié, ils n'auront pas de séances d'activités physiques. Ils pourront ainsi se concentrer sur les cours plus scientifiques.

"Oui si" : un aspect positif de Parcoursup

Et tout ça, c'est grâce à Parcoursup, selon Rachid El Guerjouma. _"Etudier les dossiers des étudiants et les positionner en fonction de leur niveau permet d'_identifier ceux qui sont les moins bien préparés à l'enseignement supérieur et à la recherche et de leur proposer un accompagnement adapté", explique le président de l'université. 

Deux types de profils sont ciblés ici. D'une part, les étudiants qui ont un bac qui ne leur assure pas d'avoir les pré-requis pour une formation, comme ceux issus de lycées technologiques ou professionnels. D'autre part, les élèves titulaires de bacs généraux, "qui n'avaient pas les moyennes requises sur les matières fondamentales".

Choix de la station

France Bleu