Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Parcoursup : plus des deux tiers des élèves ont reçu "au moins une proposition", assure le ministère

mardi 29 mai 2018 à 11:48 - Mis à jour le mardi 29 mai 2018 à 16:10 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Une semaine après la publication des premières réponses de la plateforme Parcoursup, plus des deux tiers des élèves concernés ont reçu au moins une proposition, assure le ministère de l'Enseignement supérieur ce mardi.

Les élèves du Lycée Montaigne, à Mulhouse, consultent le site Parcoursup.
Les élèves du Lycée Montaigne, à Mulhouse, consultent le site Parcoursup. © Maxppp - JEAN-FRANCOIS FREY / L'Alsace

Plus des deux tiers des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup ont reçu "au moins une proposition" à leurs vœux, a annoncé mardi le ministère, une semaine après la publication des premières réponses. "Déjà 200.000 d'entre eux ont accepté une réponse", a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Un tiers des candidats sans proposition 

Mardi, "un total de 1,6 million de propositions" avaient été faites à 551.274 candidats, a ajouté le ministère de l'Enseignement supérieur. A l'inverse, près de 260.000 candidats n'ont donc pas encore reçu de proposition d'admission, ou bien sont sur liste d'attente.

Chaque jour, les listes d'attente sont actualisées" - Le ministère de l'Enseignement supérieur 

Mardi dernier, un candidat sur deux avait reçu au moins une première proposition. "Chaque jour, la situation de dizaines de milliers de candidats évolue, les listes d'attente sont actualisées et le nombre de premières propositions augmente", a affirmé le ministère. En effet, lorsqu'un candidat reçoit plusieurs réponses positives, il doit accepter et donc garder une seule proposition au bout d'une semaine. Les places auxquelles les jeunes renoncent sont _"immédiatement"_remises dans le système.

Le ministre de l'Éducation assure que "chacun aura sa place" 

Les candidats qui n'ont postulé qu'à des formations sélectives et ont reçu uniquement des réponses négatives peuvent saisir une commission du rectorat pour trouver une place au plus près de leurs souhaits. Selon le ministère, "5.081 candidats ont fait appel à cette commission"

Lundi, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a de nouveau assuré que "chacun aura sa place".
Mais Parcoursup ne fait toujours pas l'unanimité. La semaine dernière, le président (PS) du conseil départemental de Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a adressé une lettre ouverte à la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. Il s'y interroge sur l'"opacité" de la plateforme et estime que les premiers résultats défavorisent les élèves issus des milieux populaire.

  - Visactu
© Visactu -