Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Parcoursup : une vingtaine de bacheliers refusés à l'entrée de l'université de Tours

mercredi 29 août 2018 à 5:05 Par Clément Conte, France Bleu Touraine

À quelques jours de la rentrée dans l'enseignement supérieur, certains étudiants n'ont toujours aucune affectation. À l'université de Tours, ils sont une vingtaine dans ce cas-là.

Des filières sont en tension à l'université
Des filières sont en tension à l'université © Maxppp - Bruno Levesque

Tours, France

On les appelle les "sans facs". Ces nouveaux bacheliers n'ont pas été acceptés au sein des formations demandées sur la plateforme d'admission post-bac Parcoursup. Dans l'académie Orléans-Tours, ils sont près de 400.

Sur ces 400 élèves, ils sont une vingtaine à avoir demandé une filière spécifique à l'université de Tours, sans pouvoir décrocher le précieux sésame. Tous ont demandé une formation dans la licence psychologie, en tension depuis des années. Le taux de remplissage étant atteint dans cette filière, les vingt bacheliers, originaires de régions extérieures, ont reçu la redoutée lettre de refus. 

Psychologie, une filière en tension

Selon l'université, la licence psychologie est la seule et unique filière à avoir refusé du monde. Les autres formations particulièrement demandées à Tours, comme Droit, Langues étrangères appliquées (LEA) et la 1re année commune aux études de santé (Paces) accueilleront bien les bacheliers qui en font la demande sur Parcoursup. Au total, l'Université compte 7.000 inscriptions pour cette nouvelle rentrée 2018. 

Pour les autres, des solutions sont à l'étude. Traités au cas par cas, les dossiers passent devant la Commission d'accès à l'enseignement supérieur de l'académie, composée de professeurs, de principaux et de membres du rectorat. L'objectif est de trouver des alternatives et de proposer d'autres filières, proches du vœu initial, aux "sans facs".

Plusieurs réunions sont programmées par la commission jusqu'au 21 septembre, date de la fin de la procédure complémentaire sur Parcoursup.