Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Parents et enfants mobilisés à Nîmes pour défendre le droit d'instruire en famille

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Une cinquantaine de parents d'élèves et de bambins se sont rassemblés tout au long de l'après-midi de ce jeudi devant la Maison Carrée à Nîmes. Ces familles se sont relayées entre 14h et 18h pour défendre le droit d'instruire en famille (IEF).

Lydie, maman d'une fillette de 6 ans était venue spécialement de Branoux-les-Taillades
Lydie, maman d'une fillette de 6 ans était venue spécialement de Branoux-les-Taillades © Radio France - Hervé Sallafranque

Une cinquantaine de parents d'élèves et de bambins se sont rassemblés tout au long de l'après-midi de ce jeudi devant la maison carrée à Nîmes. Ces familles se sont relayées entre 14h et 18h pour défendre le droit d'instruire en famille (IEF). Ce droit est remis en cause par le projet de loi dite "des valeurs de la République" également connue sous le nom de loi "Séparatisme" ou "Laïcité". Le texte sera présenté le 9 décembre prochain en conseil des ministres.  

Maud, une ancienne professeur des écoles de Nîmes, a fait le choix d'instruire ses deux enfants de 4 et 6 ans à la maison : "C'est un choix, une philosophie de vie de vouloir voir ses enfants grandir, de vivre à leur rythme . Ça ne veut pas dire que nous ne sommes pas républicains, ça ne veut pas dire que nous ne sommes pas Français, ça ne veut pas dire que nous sommes radicalisés, c'est un droit et nous voulons le défendre".

Un peu plus loin sur le parvis de la Maison Carrée, Lydie est venue spécialement de Branoux-les-Taillades, près de la Grand-Combe.  Cette maman de trois enfants a choisi d'instruire sa fillette de 6 ans à la maison et elle assure que  tout se passe très bien :  "Elle suit parfaitement le programme, elle avance vite, avec moins de stress et je me sens capable de l'accompagner, même si je ne me revendique pas professeur".

De nombreux rassemblements étaient organisés un peu partout en France ce jeudi pour demander le maintien de cette liberté d'instruction qui concerne environ 50 000 élèves en France et 500 dans le Gard.

Les enfants avaient réalisé spécialement quelques dessins pour l'occasion
Les enfants avaient réalisé spécialement quelques dessins pour l'occasion © Radio France - Hervé Sallafranque
Choix de la station

À venir dansDanssecondess