Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Paris-Nanterre : les CRS interviennent dans l'université bloquée par des étudiants

lundi 9 avril 2018 à 18:11 Par Martine Bréson, France Bleu Paris et France Bleu

La présidence de Nanterre avait fermé l'université pour la journée lundi. Les CRS sont intervenus au cours d'une assemblée générale improvisée et certains étudiants ont été évacués. La Coordination Nationale Etudiante appelle à une nouvelle mobilisation sur les campus mardi.

Les CRS entrent dans l'université de Nanterre ce lundi.
Les CRS entrent dans l'université de Nanterre ce lundi. © AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Nanterre - Université, Nanterre, France

L'université Paris-Nanterre avait été fermée ce lundi après l'occupation de bâtiments par des étudiants qui protestaient contre la réforme de l'université.

Vers 15h, alors qu'une assemblée générale rassemblant près de 300 étudiants avait lieu dans un bâtiment de l'université, les forces de l'ordre sont intervenues à la demande de la présidence. Certains participants ont été évacués. D'autres ont été retenus à l'intérieur, indique Julian, un militant présent dans l'université. Un élu UNEF à Nanterre s'est dit indigné par cette intervention policière.

La Coordination Nationale Etudiante (CNE) appelle à une nouvelle mobilisation sur les campus mardi.

La présidence de l'université fait appel aux CRS

La présidence de l'université explique avoir tenté, sans succès, une négociation et avoir proposé un local aux étudiants qui occupaient le bâtiment. L'université avait alors été fermée. 

Les CRS sont d'abords intervenus à la mi-journée, pour déloger une vingtaine de personnes qui occupaient les lieux, précise la préfecture de police. Ils se sont retirés quand des étudiants se sont réfugiés sur un toit. Les étudiants ont alors organisé une assemblée générale qui a été investie par les policiers.

Cette intervention a provoqué de nombreuses réactions