Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pas de masques gratuits pour les collégiens et les lycéens bretons

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Le port du masque sera obligatoire pour tous les élèves à partir de la sixième dès la rentrée, le 2 septembre prochain. Ils seront à la charge des familles. Il n'y aura pas de distribution gratuite dans les collèges et lycées bretons.

Plusieurs masques de protection à usage unique
Plusieurs masques de protection à usage unique © Radio France - Romain Berchet

Le port du masque sera obligatoire pour les élèves de collège et lycée dès la rentrée, le 2 septembre. Mais celui-ci est considéré par l’Éducation nationale comme une "fourniture scolaire". L'Île-de-France, la Région Occitanie ou encore la Somme annoncent qu'elles distribueront des masques à leurs élèves pour aider les familles à faire face à ce surcoût. Ce ne sera pas le cas en Bretagne. Ni la Région, ni les départements n'ont prévu de fournir des masques aux collégiens et aux lycéens. 

Un stock de réserve dans le Finistère

Pour le conseil général des Côtes d'Armor, impossible de commander assez de masques pour les 30.000 collégiens du département d'ici mardi prochain. Leur distribution dans les établissements scolaires était jusqu'ici assurée par l’Éducation nationale. Dans le Finistère, les établissements auront un stock au cas où un élève oublierait son masque. Mais, comme en Ille-et-Vilaine, aucune distribution systématique n'est envisagée pour l'instant. 

230 euros par mois pour une famille avec deux enfants

Le conseil départemental du Morbihan n'a pas encore pris de décision définitive. Il n'y aura pas de distribution dans les lycées non plus. Équiper les 122.000 élèves qui les fréquentent reviendrait trop cher, selon le conseil régional. 

Les masques vont donc demeurer à la charge des familles bretonnes. Une situation incompréhensible pour Gwénaëlle Arzur, secrétaire générale de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) dans les Côtes d'Armor. 

Le masque "n'est pas une fourniture scolaire" insiste la secrétaire générale. "C'est un équipement de sécurité, pour l'enfant et pour les autres, qui doit être fourni par l'établissement".

"Pour les enseignants, c'est considéré comme un équipement de sécurité, pris en charge par l'employeur. Pour les élèves, c'est vu comme une fourniture !" Gwénaëlle Arzur, FCPE. 

"Quel que soit le coût du masque, il doit être pris en charge par l’État et non par les familles", conclut Gwénaëlle Arzur. 

Le port du masque obligatoire dans les collèges et lycées va en effet peser sur le porte-monnaie des familles, qui pourraient y consacrer jusqu'à 230 euros par mois si elles comptent deux enfants ou plus. 

Des communes distribuent des masques

A noter que certaines communes se mobilisent. Dans le sud finistère, la mairie de Combrit distribue jeudi et vendredi après-midi des masques aux collégiens, lycéens et étudiants de la commune.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess