Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Patrick Lévy prend la tête de l'Université Grenoble Alpes

vendredi 12 janvier 2018 à 10:25 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

Passation de pouvoir sans surprise à l'Université Grenoble-Alpes. Patrick Lévy succède à sa collègue Lise Dumasy pour poursuivre la politique de regroupement de l'enseignement supérieur à Grenoble en un grand ensemble universitaire. Le nouveau président de l'UGA détaille ce projet et ses ambitions.

Patrick Lévy, nouveau président de l'Université Grenoble-Alpes, était l'invité de France Bleu Isère ce vendredi matin
Patrick Lévy, nouveau président de l'Université Grenoble-Alpes, était l'invité de France Bleu Isère ce vendredi matin - David Monniaux

Grenoble

"C'est un accord politique assez clair", affirme Patrick Lévy au sujet de sa nomination à la tête de l'Université Grneoble-Alpes (UGA). "Nous nous devions de représenter la diversité des communautés scientifiques", précise le professeur de médecine qui félicite au passage l'action de Lise Dumasy dont il prend la succession : "C'était tout à fait symbolique que Lise Dumasy, professeure de littérature, préside une grande université." 

"Nous nous devions de représenter la diversité des communautés scientifiques." - Patrick Lévy, président nouvellement élu de l'Université Grenoble-Alpes

Former une "université intégrée"

Patrick Lévy prend aujourd'hui la direction de l'UGA, un ensemble formé par la fusion de trois universités grenobloises. Cette fusion a-t-elle été bénéfique ? "Il n'y a pas de discussion autour de ça", dit-il. "On est au début d'une aventure mais je crois que cette fusion a été extrêmement bénéfique." Cette "aventure", il compte bien la poursuivre en continuant à agréger les établissements d'enseignement supérieur en un grand ensemble. "Il faut faire une université intégrée. Mettre dans un même ensemble l'UGA, Grenoble INP, Sciences Po, peut-être également l'école d'architecture et les organismes de recherche", prévoit Patrick Lévy.

"On est au début d'une aventure mais je crois que cette fusion a été extrêmement bénéfique." - Patrick Lévy, président nouvellement élu de l'Université Grenoble-Alpes

Préparer l'avenir de la fac

Plusieurs chantiers attendent le nouveau président de l'UGA. La réforme de l'admission dans l'enseignement supérieur engagée par le gouvernement en fait partie, avec une admission à l'université selon des critères plus strictes, y compris en licence. "Je pense que cette proposition est bonne car son but est de diminuer le taux d'échec en licence. ", considère Patrick Lévy. "L'étudiant doit être orienté vers quelque chose qui répond à ses désirs et à ses compétences." Il entrevoit également l'usage d'outils d'enseignement modernes, à condition que ceux-ci soient réfléchis. "Le numérique n'est qu'un outil. Si vous l'utilisez pour une transformation pédagogique alors c'est intéressant, mais ça ne doit pas être un gadget", dit-il, avant de prendre comme exemple la popularisation des MOOC, les cours en ligne en accès libre : "Si vous faites un mauvais cours, ça donne un mauvais MOOC."

"Le numérique n'est qu'un outil. Si vous l'utilisez pour une transformation pédagogique alors c'est intéressant, mais ça ne doit pas être un gadget"- Patrick Lévy, président nouvellement élu de l'Université Grenoble-Alpes

Patrick Lévy, président nouvellement élu de l'Université Grenoble-Alpes