Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pays Basque : rien de changé à la carte scolaire malgré quatre heures et demie de réunion

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le comité technique réuni le 4 mars à Pau n'a apporté aucun changement sur la carte scolaire dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré les demandes des syndicats, le directeur académique n'a pas modifié les fermetures prévues. Le département doit rendre 13 postes d'enseignants pour la rentrée prochaine.

Mobilisation des parents d'élèves à l'école de l'Untxin à Socoa
Mobilisation des parents d'élèves à l'école de l'Untxin à Socoa © Radio France - Bixente Vrignon

Aucun changement pour la carte scolaire 2021. Le CTSD, le Comité Technique Spécial Départemental n'aura pas servi à grand chose, si ce n'est que les syndicats ont pu exposer leurs arguments au directeur académique des services de l'éducation nationale (DASEN). Une réunion de plus de quatre heures et demie ce jeudi qui a débouché sur un blocage pour Philippe Gassan, co-secrétaire départemental du SNUI-pp FSU 64 : "Nous avons un peu eu l'impression d'un dialogue de sourds. Quand on arrive avec des propositions, avec l'intention de discuter de certaines situations, avec un travail technique sur les écoles en question, et qu'on nous dit d'entrée 'je me garde ma réserve (de postes non attribués) pour la rentrée', on voit bien que nos 4h30 de réunion ne vont pas changer grand-chose et c'est bien dommage".

Des classes de 29 élèves

Parmi les fermetures que dénonce le SNUI-pp en Pays Basque, celle de Bayonne Marie Curie qui créerait une classe unique de 28 élèves, Garindein en Soule, là aussi la commune se retrouverait avec une seule classe de 22 élèves, dernière étape avant la fermeture définitive de l'école. Encore pire à Ascain qui compte une unité localisée pour l'inclusion scolaire (ULIS) pour les élèves en difficulté, et où les élèves se retrouveraient à 29 à certaines heures.

La Soule avait manifesté la semaine dernière, le jeudi 4 mars, le jour du CTSD, c'est l'école de l'Untxin, à cheval entre Ciboure et Urrugne qui se mobilisait. Devant la banderole "postes supprimés = école sacrifiée" Nicolas Pomente, délégué des parents d'élèves, dénonce la fermeture d'un demi-poste en basque, alors que les effectifs croissent. Les élus, Leire Larrasa de Ciboure, et le maire d'Urrugne : confirment des appartements neufs viennent d'être construits et de jeunes couples vont inscrire leurs enfants avant la fin de l'année. Pour Leire Larassa, adjointe à l'enfance à Ciboure : "regrouper 26 enfants de quatre niveaux différents dans la même classe, ça peut mettre en danger l'ensemble de la filière bilingue de l'école".

Leire Larrasa, Ziburuko axoanta: "26 iaksle izango gentiuzke gela bakar batean, irakasle batekin, 4 mail desberdinekin"

Logika matematikoa

Urruñako auzapeza, Filipe Aramendik bere aldetik salatzen du administrazioaren logika: "Ziburuko auzo hortan hainbat apartamendu berri saldu dira hilabete honetan. Segur da horko jende ainitzek haien haurrak eskola honetan sarraraziko dituztela. _Betiko leloarekin gira : haien matematikazko taulak aplikatzen dituzte, kondutan hartu gabe ere erakaskuntzaren kalitatea_. Badakigu argi ta garbi gobernamenduaren lehentasuna ez dela zerbitzu publikoa, eta gauzak makurtzen ari direla zerbitzu publiko guzietan". 

Filipe Aramendi, Urruñako auzapeza : "gu herriko hautetsi bezala, ez bagira hor gure biztanleak sustengatzeko, ez gira deusetako hor"

Mobilizazioak 20 bat buraso bildu ditu
Mobilizazioak 20 bat buraso bildu ditu © Radio France - Bixente Vrignon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess