Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Pays Basque : 20% des communes repassent à la semaine de 4 jours

lundi 4 septembre 2017 à 6:00 Par Nathalie Bagdassarian, France Bleu Pays Basque

A peine 20% des communes au Pays Basque ont opté pour le retour à la semaine de 4 jours avec le mercredi de repos. En majorité, ce sont des communes rurales qui, dés la parution du décret Blanquer, ont saisi l'occasion d'abandonner la réforme Peillon.

Retour à la semaine de 4 jours pour l'école du bourg de Briscous
Retour à la semaine de 4 jours pour l'école du bourg de Briscous © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Bayonne, France

Un élève sur 10 au Pays Basque aura cette année son mercredi de repos. 27 communes (sur les 158) ont saisi l'occasion, début juin, dés la parution du décret Blanquer, de repasser à la semaine de 4 jours. En majorité des petites communes de l'intérieur qui avaient eu du mal à mettre en place la réforme Peillon en 2014. La grogne des maires concernait surtout le manque de moyens financiers pour recruter des animateurs et organiser les TAP, les Temps d'Activités Périscolaires. A Briscous, ce sont les parents d'élèves et les enseignants qui ont impulsé le changement. Dés l'élection présidentielle, ils ont émis l'idée à Madame le Maire, Fabienne Ayensa d'abandonner les 4 jours et demi dans les 2 écoles publiques bilingues de la commune qui comptent 210 élèves au total de la maternelle au CM2.

Les écoles qui passent à la semaine de 4 jours au Pays Basque

Ainharp, Bidarray, Briscous, Beyrie-sur-Joyeuse, Garindein, Hélette, Itxassou,SIVU Iholdy/Lantabat, SIRP Ikas Bidea, SRPI Ispachoury, Larrau, Mouguerre, Ordiarp, Villefranque, SIRP AGIL(Gabat), SIVU AMOBA (Arraute-Charritte), SIVU Armendarits/Méharin, SIVU Banca/Urepel, SIVU Elgarrekin Ikas (Arberats-Sillègue, Arbouet-Sussaute,Domezain-Berraute, Etcharry), SIVU Esterençuby/Saint Michel.
Quant à Larceveau, le SIVU Ostibarret , qui avait effectué une demande , il devra attendre la rentrée 2018.

Dans le département, un tiers des communes ont dit oui à la semaine de 4 jours

Selon les chiffres de l'Inspection d'Académie des Pyrénées Atlantiques, ce sont une commune sur 3 qui reviennent au mercredi de repos soit un élève sur 7 dans le primaire.Sont concernées, en majorité des écoles du Béarn.