Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Périgueux : le recteur d'académie fraîchement accueilli par des professeurs en colère

vendredi 6 novembre 2015 à 20:04 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

En déplacement au collège Anne Franck de Périgueux pour évoquer les bons résultats de l'établissement, le recteur de l'académie de Bordeaux, Olivier Dugrip a dû affronter les professeurs opposés à la réforme du collège.

Le recteur Olivier Dugrip a rencontré les professeurs en colère.
Le recteur Olivier Dugrip a rencontré les professeurs en colère. © Radio France - Benjamin Fontaine

Surprise (ou presque) pour le recteur de l'académie de Bordeaux ce vendredi 6 novembre à Périgueux. En déplacement au collège Anne Franck pour assister à deux réunions il a été reçu par une soixantaine de professeurs en colère. Des enseignants de français, d'anglais, de latin ou de sports, opposés à la réforme des collèges qui entrera en vigueur à la rentrée de septembre 2016.

Message de revendication des enseignants devant le collège Anne Franck. - Radio France
Message de revendication des enseignants devant le collège Anne Franck. © Radio France - Benjamin Fontaine

"Nous avons été prévenus de cette visite en début de semaine et mobiliser autant de gens en deux jours ça montre bien le mécontentement qui règne en Dordogne", explique Martin O'Sullivan, professeur d'anglais à Anne Franck. Dans la foule, on comptait notamment des professeurs de Laure Gatet et Bertrand de Born à Périgueux ou du collège de Saint-Astier. Tous voulaient dire au recteur qu'ils sont contre l'idée supprimer les classes bilangues, contre le fait de donner plus d'autonomie aux collèges et contre l'interdisciplinarité si elle met en danger l'apprentissage de certaines matières.

Echange entre le recteur Olivier Dugrip et des enseignants.

Le recteur a assumé et défendu la réforme de la ministre de l'éducation. Il s'est entretenu pendant un quart d'heure avec les enseignants avant de partir en réunion. Après son départ, devant les grilles du collèges, personne ne semblait pourtant convaincu. "Il nous dit qu'il va donner les moyens à tous les élèves de réussir mais c'est faux,. Il va surtout donner les moyens aux établissements de se différencier les uns des autres et de se mettre en concurrence entre eux," assure Jérémy Destenave professeur et membre du syndicat Snes-FSU. Au collège Anne Franck, les enseignants ne vont pas faire redescendre la pression. La rétention des notes va continuer.

Le recteur a échangé pendant près d'un quart d'heure avec les professeurs.