Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perturbés par le Covid, les stages de 3e se réinventent au collège de Gratentour

-
Par , France Bleu Occitanie

Avec les contraintes sanitaires et le télétravail, de nombreux collégiens de 3e ne sont pas parvenus à décrocher un stage en entreprise cette année. En Haute-Garonne, des collèges s'adaptent, avec des animations au sein de l'établissement.

Les collégiens ont suivi des visio-conférences chaque matin de la semaine.
Les collégiens ont suivi des visio-conférences chaque matin de la semaine. © Radio France - Mathieu Ferri

C'est une tâche difficile chaque année pour les collégiens de 3e de trouver un stage d’observation, même pour une petite semaine. Les entreprises ne sont pas toujours "accueillantes", faute de personnel suffisant pour encadrer ou expliquer.

Et c’est encore plus compliqué cette année avec le Covid-19, les contraintes sanitaires, et le confinement qui vient de se terminer. Dans certaines grandes sociétés, les bureaux sont vidés par le télétravail, et il devient encore moins évident de dénicher un stage.

Pour ceux qui se sont retrouvés le bec dans l'eau, une initiative est mise en place dans plusieurs collèges de Haute-Garonne, proposée par Job IRL, un réseau social d'orientation. C'est le cas au collège Claude Cornac de Gratentour. Visioconférences le matin, avec des acteurs du monde du travail, et intervenants en classe l’après-midi. Parfois même des parents d’élèves qui viennent parler de leurs métiers : SNCF, restaurateurs, pilote de ligne ou numérique.

Ouvrir le champ des possibles

Ca ne remplace pas un stage de terrain, mais cette solution de secours a quand même quelques avantages selon Laura D'agnillo, de Job IRL : "ça leur permet de découvrir des choses en plus. Un stage de troisième, c'est découvrir une entreprise, un secteur, parfois même un métier. Là, c'est une semaine qui leur permet de découvrir plusieurs métiers, plusieurs secteurs. Donc ça ouvre leur champ des possibles".

Certains collégiens ont quand même pu trouver des stages en dernière minute. Au total, les deux tiers des élèves de troisième de Gratentour ont pu partir en observation en entreprise.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess