Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plus d'un millier de personnes manifestent à Toulouse pour davantage de moyens pour l'Éducation nationale

-
Par , , France Bleu Occitanie

Les enseignants de toute l'académie de Toulouse sont appelés à se mobiliser, ce mardi 26 janvier, pour dénoncer le manque de moyens dans l'Éducation nationale et la gestion de la crise sanitaire avec des protocoles qui ne sont pas assez strictement respectés.

Plus d'un millier de personnels de l'Education nationale défilent ce mardi 26 janvier, à Toulouse derrière l'intersyndicale qui réclame plus de moyens.
Plus d'un millier de personnels de l'Education nationale défilent ce mardi 26 janvier, à Toulouse derrière l'intersyndicale qui réclame plus de moyens. © Radio France - Pascale Danyel

Manque de moyens, manque de remplaçants, absence totale d'écoute et de reconnaissance : voilà ce que dénoncent les quelques centaines de manifestants, ce mardi 26 janvier, dans les rues de Toulouse. Sous les drapeaux de l'intersyndicale SnES, FSU, Sud, CGT et FO, les manifestants dénoncent tous le laisser-aller ambiant accentué par la crise sanitaire. "C'est la casse de l'école publique", dénonce une mère de famille présente dans le cortège.

De nombreuses professions de l'Education nationale sont représentées : enseignants bien sûr du premier et du second degré mais aussi assistants d'éducation, surveillants, conseillers principaux d'éducation, animateurs. Sur leurs pancartes, on peut lire  :"STOP aux précaires" "Avec Blanquer (leur ministre) soldes d'hiver".

Plus de 40% de grévistes selon le SNES-FSU

Les personnels de l'Education nationale veulent frapper fort, ce mardi 26 janvier. L'un de leurs syndicats, le SNES-FSU affirme "contre-attaquer" sur ses réseaux sociaux, pour obtenir la revalorisation de leur travail et des protocoles renforcés dans les établissements pour endiguer la propagation de l'épidémie de Covid. Dans la région Occitanie, plusieurs cortèges sont prévus, ce jour.

À Toulouse, les manifestants ont ouvert le bal en se rassemblant sous l'Arche Marengo à côté de la Médiathèque avant de défiler vers le cœur de ville. Le SNES-FSU qui appellent ses adhérents à faire leurs propres comptes du nombre de grévistes affiche une mobilisation de plus de 40% chez les enseignants du second degré.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

À Cahors, Foix et Auch, la manifestation est aussi partie ce mardi matin à 11h. Les défilés sont prévu à 14h à Albi et à 14h30 à Montauban.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess