Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

PHOTOS - Déconfinement en Dordogne : dans un lycée de Bergerac, la vie ne sera plus la même

-
Par , France Bleu Périgord

Le lycée professionnel Jean Capelle de Bergerac accueille de nouveau une partie de ses élèves. La semaine prochaine, ils auront cours deux fois par semaine. Parcours fléché, distanciations physiques, pas de foot, ni de tennis de table : les règles changent et y va falloir s'y faire. Reportage.

Impossible de jouer au tennis de table au lycée
Impossible de jouer au tennis de table au lycée © Radio France - Flavien Groyer

Neuf lycées ont rouvert leurs portes aux élèves en Dordogne. Dix autres le feront dès lundi prochain. Au lycée professionnel Jean Capelle de Bergerac, les jeunes du CAP au BTS ont commencé à reprendre les cours. Chaque niveau est venu une journée pour s'habituer aux nouvelles règles.  La semaine prochaine, les lycéens auront cours deux fois par semaine. France Bleu Périgord a visité l'établissement, totalement transformé pour respecter les mesures barrières. 

Fléchage et parcours strict

Une fois les grilles du lycée Jean Capelle franchies, on ne peut pas les rater : des cordons sur les bancs pour ne pas s'asseoir trop prêt, un fléchage et un parcours presque militaire : "Notre objectif a été de limiter les croisements. Chaque flux d'élèves est calculé pour rester autour du même bâtiment" assure le proviseur du lycée, Pierre-Marie Gromier. "Les bancs doivent rester quelque chose d'agréable où il peuvent se détendre" poursuit-il. C'est la même chose à l'intérieur : "Cet escalier n’alimente que trois salles et ils sortiront par un autre escalier" 

Un mètre de distance pour discuter entre amis !
Un mètre de distance pour discuter entre amis ! © Radio France - Flavien Groyer
Fléchage au sein du lycée Jean Capelle
Fléchage au sein du lycée Jean Capelle © Radio France - Flavien Groyer

Ils ont tous des plans à leur disposition - Pierre-Marie Gromier

Les tables et les chaises ont été scrupuleusement disposées dans les salles de cours pour respecter la distanciation physique. Le clavier d'ordinateur de chaque classe est filmé et doit être nettoyé.

Cette salle respecte les mesures de distanciations physiques
Cette salle respecte les mesures de distanciations physiques © Radio France - Flavien Groyer

Lorsque les élèves partent en récréation, les salles sont nettoyées, lorsqu'ils partent à la cantine, un nouveau nettoyage est réalisé. Même chose le soir après le départ des lycéens. L'établissement sera lavé de fond en comble chaque mercredi. Ce jour-là, aucun élève n'aura cours. 

Les lycéens doivent s'habituer

Dans une des salles de l'établissement, Marielle Robert réexplique les mesures sanitaires qui s'imposent au sein de lycée. L'infirmière, accompagnée d'une assistance d'éducation, évoque tous les sujets : lavage des mains, fléchage etc... : "Vous n'avez pas le droit de distribuer les copies, seuls les professeurs le peuvent" ajoute-t-elle. Le port du masque est obligatoire en classe et les entrées et sorties sont également très contrôlées.Si un élève veut sortir fumer, il doit attendre la pause déjeuner ou la fin de la journée pour franchir la grille du lycée. Autre mesure très stricte : si un élève reprend les cours à 14h, il ne peut pas arriver une demie-heure avant. 

Marielle Robert, l'infirmière, rappelle les règles fondamentales
Marielle Robert, l'infirmière, rappelle les règles fondamentales © Radio France - Flavien Groyer

Hattie, élève de première commerce, comprend bien toutes ses règles mais cette situation est dure à avaler : "C'est trop strict. D'habitude, on s'amuse entre copains, on joue au foot. Là on ne peut pas". Dans la classe, les autres élèves acquiescent. La fin de l'année s'annonce longue. 

Tous sont heureux de retrouver le chemin du lycée après deux mois de cours à distance compliqués. Beaucoup espèrent pouvoir de nouveau taper dans un ballon en septembre. 

Moins d'un tiers des élèves accueilli

"Ma jauge actuelle est de 140 élèves par jour " explique Pierre-Marie Cromier. Cependant, il n'accueillera que 130 élèves sur 474 sur toute la période du déconfinement. "Certains sont en stage à cette même époque, d'autres ont décroché. Nous sommes à 200 élèves en temps normal". 

Il y a des élèves avec qui nous n'avons pas eu de contact pendant le confinement. Nous n'en n'aurions pas eu en temps normal - Pierre-Marie Cromier

Ecoutez le reportage de Flavien Groyer au lycée Jean Capelle de Bergerac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu