Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

PHOTOS - Quand tous les élèves de Bretagne (ou presque) s'arrêtent pour lire

Ce vendredi 18 octobre, les élèves et étudiants de toute la Bretagne étaient invités avec leurs professeurs à s'arrêter un quart d'heure pour lire. Au collège Germaine Tillion à La Mézière (Ille-et-Vilaine), les 600 collégiens ont ouvert un livre en présence du recteur d'académie.

Les élèves de troisième ont pris un quart d'heure pour lire.
Les élèves de troisième ont pris un quart d'heure pour lire. © Radio France - Benjamin Fontaine

La Mézière, France

L'horloge de la classe affiche 13h51. A l'invitation de leur professeure de français, les élèves de troisième de la salle B103 du collège Germaine Tillion de La Mézière sortent un livre de leur sac. C'est parti pour 15 minutes de lecture. Le chahut laisse place à un silence quasi monocal dans la salle de classe.

Le recteur a invité les élèves à prendre leur livre. - Radio France
Le recteur a invité les élèves à prendre leur livre. © Radio France - Benjamin Fontaine

Manga, bande dessinée, roman ou biographie, il y en a pour tous les goûts. Depuis la rentrée, ce quart d'heure de lecture est devenu un rituel à chaque reprise des cours à la mi-journée mais ce vendredi 18 octobre, il prend une saveur particulière. A l'initiative du recteur d'académie Emmanuel Ethis, tous les établissements scolaires bretons ont été invités à participer à ce quart d'heure de lecture. "L'école a pour mission de permettre à tous les enfants de maîtriser la lecture et il faut avant tout cela développer le plaisir de lire. Ce moment de communion et d'évasion doit servir à cela," commente Emmanuel Ethis. Au fond de la salle, le recteur a lui-même montré l'exemple en ouvrant une bande dessinée d'Emile Bravo intitulée "L'espoir malgré tout", un épisode des aventures de Spirou. 

Le recteur d'académie en pleine lecture de sa bande dessinée. - Radio France
Le recteur d'académie en pleine lecture de sa bande dessinée. © Radio France - Benjamin Fontaine

"Le quart d'heure de lecture ça nous permet d'être au calme avant de reprendre les cours," explique Alexandre, élève de troisième. "Je ne lis pas quand je suis chez moi. Je ne lis que lorsque je suis à l'école parce que je n'aime pas trop ça," ajoute Timéo. A en croire les élèves et leurs professeurs ce quart d'heure de lecture aurait plusieurs vertus. Il apaiserait les élèves, leur permettrait de s'ouvrir à la culture, et à la discussion. "Après avoir lu nous prenons un moment pour partager nos coups de coeur, ça permet d'échanger", confie Christelle Poteau-Cubizolles, professeure de Français.

Les élèves reconnaissent un effet apaisant à ce quart d'heure de lecture. - Radio France
Les élèves reconnaissent un effet apaisant à ce quart d'heure de lecture. © Radio France - Benjamin Fontaine

Selon nos informations, tous les établissements de l'académie n'ont pas joué le jeu du quart d'heure de lecture, ou en tout cas pas en même temps. Un retour d'expérience va être réalisé dans les prochains jours. L'initiative a vocation a être renouvelée une fois par trimestre. La Bretagne veut devenir une région pilote en matière d'activité culturelle et artistique.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu