Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

PHOTOS - Un millier d'étudiants en médecine se déconfinent pour leur concours de fin d'année à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L'examen de Première Année Commune aux Études de Santé (PACES) débute ce lundi à Reims (Marne). Un millier d'étudiants sont répartis exceptionnellement sur deux sites différents pour respecter la distanciation physique.

Les concours de PACES se déroulent toute la semaine sur deux sites différents à Reims
Les concours de PACES se déroulent toute la semaine sur deux sites différents à Reims © Radio France - Stéphane Maggiolini

Convocation en main, regards concentrés : l'ambiance d'un examen classique est retrouvée depuis ce lundi matin à Reims (Marne). Les étudiants en médecine passent, depuis ce lundi, leur concours de Première Année Commune aux Études de Santé (PACES). Un examen dans des conditions exceptionnelles, liées au Covid-19.

1.100 étudiants convoqués

Habituellement, le concours se déroule dans l'enceinte du parc des expositions de Reims mais cette année, ce site ne peut accueillir que 700 candidats et les 400 autres sont sous la halle sportive du campus Croix-Rouge. "Il y a un mètre de chaque côté entre chaque table, de chaque côté, le port du masque est obligatoire pour tous, seuls les élèves peuvent l'enlever uniquement pendant l'examen. Tout le matériel est désinfecté à la fin de chaque journée", explique la professeure Pham, doyenne de l'UFR de médecine de Reims.

Deux salles, une ambiance

La distanciation sociale est respectée, plus ou moins, dans la file d'attente, les agents de sécurité rappellent régulièrement aux étudiants de respecter le mètre de distance et le port du masque. "Il y a un mètre de distance, on a du gel hydroalcoolique à disposition, si on a pas de masque on nous en donne un : vraiment c'est bien organisé, je suis rassuré", déclare Clément, étudiant en première année de médecine. 

Pas de panique liée au virus mais un stress traditionnel lié à l'examen, même si "c'est pas un examen classique. Le contexte est particulier, on le sait. On a eu un mois en plus pour réviser, en plus les révisions se sont faites à la maison, en télétravail, sans nos professeurs, c'était compliqué ça rajoute du stress et de la fatigue mais bon on fait avec, on a pas le choix", s'amuse Juliana, candidate au concours de PACES.

Ce concours se tient jusqu'à vendredi. Il s'agit du premier gros événement organisé par l'Université de Reims et par Reimsevents depuis la crise sanitaire.

Toutes les tables sont séparées d'un mètre.
Toutes les tables sont séparées d'un mètre. © Radio France - Stéphane Maggiolini
Du gel hydroalcoolique est disposé sur le chemin des étudiants
Du gel hydroalcoolique est disposé sur le chemin des étudiants © Radio France - Stéphane Maggiolini
Une signalétique impose aux étudiants de porter un masque, hormis lorsqu'ils composent
Une signalétique impose aux étudiants de porter un masque, hormis lorsqu'ils composent © Radio France - Stéphane Maggiolini
Distance d'un mètre à l'extérieur et une file d'attente rallongée pour l'occasion
Distance d'un mètre à l'extérieur et une file d'attente rallongée pour l'occasion © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu