Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

PHOTOS - VIDÉO. Les élèves du collège de Lanouaille en plein entraînement dans l'unique section wakeboard de France

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

C'est une section unique en France : les élèves de 4e et 3e du collège Plaisance de Lanouaille en Dordogne peuvent choisir d'entrer dans la section wakeboard. Une discipline difficile, mais qui forme déjà de futurs champions périgourdins.

Les élèves à l'entraînement à Rouffiac
Les élèves à l'entraînement à Rouffiac © Radio France - Antoine Balandra

C'est l'unique section de ce type en France ! L'inspecteur d'académie de la Dordogne Jacques Caillaut est allé assister ce lundi à un entraînement de la section wakeboard, du collège Plaisance de Lanouaille.

Le wakeboard, c'est ce sport où l'on glisse sur une planche comme du surf, mais tracté par un téléski sur l'eau et où l'on passe des obstacles tou en effectuant des figures.

Les jeunes du collège ont été très rapidement conquis par le wakeboard - Radio France
Les jeunes du collège ont été très rapidement conquis par le wakeboard © Radio France - Antoine Balandra

Le collège de Lanouaille est donc l'unique en France qui propose à des jeunes de 4 et 3e de s'y initier, avec un entraînement par semaine, le lundi après-midi. Au total, 24 élèves ont ainsi la chance d'apprendre ce sport et de le pratiquer d'avril à novembre (entretien physique au collège le reste de l'année).  

La section fonctionne avec un partenariat entre l'éducation nationale, la Semitour, la communauté de communes Isle Loué Auvézère et le club de wakeboard d'Angoisse pour le financement et l'organisation.

Le wakeboard nécessite une bonne condition physique, un bon équilibre. "On tombe beaucoup au début, mais il ne faut pas désespérer, les élèves apprennent super vite, on est passés très rapidement de l'apprentissage sur les genoux, au wake, et maintenant aux figures" dit le coach, Theo Mistaudy.

Et cet apprentissage du wakeboard en cours, permet aussi une bonne cohésion de groupe, une entraide entre les élèves. 

Tess, une jeune championne en herbe visera le titre de championne de France en juillet - Radio France
Tess, une jeune championne en herbe visera le titre de championne de France en juillet © Radio France - Antoine Balandra

"Ils commencent à 13h30 on termine à 15h, une heure trente sur l'eau, les rotations se font rapidement, c'est très exigeant, cela demande beaucoup de gainage" explique le professeur d'éducation physique Guillaume Cazes. "Ils sont tirés vers le haut, le fait de voir certains réussir certaines figures, ils se demandent "comment t'as fait", tout cela crée un niveau important et homogène"

Et cela permettra aussi pourquoi pas d'attirer des élèves dans le collège de Lanouaille, un petit collège rural du Périgord.

Les élèves sur la base de Rouffiac - Radio France
Les élèves sur la base de Rouffiac © Radio France - Antoine Balandra

Tess, une jeune collégienne de 14 ans, est d'ailleurs déjà une championne. Elle participera dans un mois, en juillet, aux championnats de France de wakeboard où elle visera le titre dans sa catégorie. Malheureusement, ce sport n'a pas été retenu pour les JO de Paris en 2024...