Éducation

A Plaisance-du-Touch, les apprentis du CFA des compagnons du tour de France ont un nouveau campus

Par Lola Fourmy, France Bleu Toulouse jeudi 22 octobre 2015 à 19:43

Le hall d'entrée, salle d'exposition, du CFA des compagnons
Le hall d'entrée, salle d'exposition, du CFA des compagnons © Radio France - Lola Fourmy

Après dix huit mois de travaux, le CFA des compagnons du Tour de France vient d’inaugurer ses nouveaux locaux à Plaisance-du-touch. Un eco-campus de 9500m², de nouvelles formations et toujours une formation d’excellence.

A l’intérieur du hall d’entrée trônent de grandes sculptures en bois, des chefs d’œuvres, que réalisent les apprentis pour devenir aspirant ou obtenir le titre de Compagnons du Tour de France. A l’extérieur, le bois toujours. Cette fois il recouvre les murs, le CFA des compagnons de Plaisance-du-Touch est un éco-campus. Mieux isolés, les ateliers y sont aussi plus spacieux et plus lumineux.

Le projet a coûté plus de 16.4 millions d’euros, un coût principalement divisé entre l’Etat, la Région et le Département.

Si la construction de l’éco-campus a absorbé une grande part du budget, on a aussi investi dans les nouvelles techniques comme l’assistance par ordinateur. Des techniques qui ont un prix, en contrepartie il a fallu baisser le nombre de place d’accueil dans le centre d’hébergement situé sur le site du CFA. Désormais, environ 70 étudiants peuvent y loger, contre une centaine dans l’ancien centre.

Inauguration du CFA des compagnons à Plaisance du Touch

Du CAP à la licence pro 

Ici on apprend la menuiserie, la plomberie ou encore la maçonnerie et si le CFA est estampillé "Compagnons du Tour de France", rien n’oblige à devenir compagnon. 90% de ceux qui ont été inscrits au CFA ne sont pas compagnons, ils suivent des formations classiques du CAP à la licence Pro, en passant même par les formations en reconversion proposées par Pôle Emploi. La seule différence : ils apprennent leurs métiers avec les valeurs des Compagnons du Tour de France.

Les compagnons représentent une institution mythique et reconnue comme signe d’excellence dans l’artisanat. Gratuite, elle prodigue un apprentissage rigoureux, renforcé par de la pratique en entreprise, et intègre à son schéma un Tour de France des apprentis.

Emmanuel, en reconversion de menuisier - Aucun(e)
Emmanuel, en reconversion de menuisier - Lola Fourmy

L’apprentissage une voie de réussite 

Relancer l’apprentissage c’est l’une des priorités du Président François Hollande. L’objectif étant d’atteindre les 500 000 apprentis d’ici 2017, contre 430 000 aujourd'hui. Un défi compliqué alors que le nombre d’étudiants en alternance baisse globalement en France, comme en Midi-Pyrénées, notamment dans le secteur du BTP : -17% en 2014 en Midi-Pyrénées.

Face à la réticence des employeurs à embaucher des apprentis, l’Etat a pourtant mis en place des aides, notamment pour les Très Petits Entreprises (TPE). Une TPE de moins de 11 salariés n’aura pas en charge le salaire de son apprenti la première année de formation. Une incitation qui devrait pour le moins motiver plus d’une start up. D’autant que l’apprentissage est une voie d’excellence : 90% des anciens apprentis sont encore dans le même secteur d’emploi trois ans après leurs diplômes.

Une formation d’autant plus reconnue et appréciée dans le monde du travail quand elle est accompagnée du sigle "Compagnons du Tour de France" notamment car les valeurs du compagnonnage sont inscrites au patrimoine culturel immatériel du l’UNESCO.

Le CFA des compagnons de Plaisance-du-touch a depuis des années de plus en plus d’inscrits près de 500 cette année. Dont 30% de filles. 

Le centre d'hébergement du CFA - Radio France
Le centre d'hébergement du CFA © Radio France - Lola Fourmy