Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Polémique sur l'allemand dans les lycées de Moselle : la Rectrice rassure

mercredi 16 janvier 2019 à 8:59 Par Antoine Barège, France Bleu Lorraine Nord

L'allemand en voie de disparition dans les lycées de Moselle à la rentrée? La rumeur enfle depuis plusieurs semaines. Rumeur démentie par Florence Robine, si seulement 8 établissements du département choisissent d'enseigner l'allemand en spécialité, "100% des lycées proposeront l'allemand"

Florence Robine, rectrice de l'Académie de Metz-Nancy
Florence Robine, rectrice de l'Académie de Metz-Nancy © Maxppp - Alexandre Marchi

Moselle, France

"La totalité des établissements de Lorraine et donc de Moselle proposent de l'allemand". Florence Robine tord le cou à la rumeur sur France Bleu Lorraine ce mercredi, non l'allemand n'est pas en voie de disparition en Moselle-est à la frontière "ce n'est pas vrai". 

"100% des lycées proposent l'allemand à la rentrée prochaine et 80% proposent de l'allemand renforcé avec par exemple des sections européennes". Il y a une confusion, en effet, à la rentrée prochaine les élèves de première et de terminale vont devoir choisir une spécialité en plus du tronc commun et l'enseignement de spécialité langue, littérature et culture a du mal à séduire. En allemand, il est axé sur la littérature et la civilisation germanique. 

Rétropédalage à Saint-Avold et à Creutzwald

Difficile quand même de comprendre pourquoi à la frontière Franco-Allemande des lycées choisissent la spécialité anglais plutôt qu'allemand. Exemple au lycée Poncelet de Saint-Avold, ou Felix-Mayer de Creutzwald. "_J'entends toutes les remarques et on a rediscuté avec ces établissements qui étaient intéressés par cette spécialité particulière mais qui se demandaient s'ils allaient avoir assez d'élève_s". Finalement, il y a eu un retour en arrière à Saint-Avold et à Creutzwald "un pari" dit la rectrice. A l'heure actuelle, les élèves n'ont de toute façon pas encore fait de choix

Une crise de l'allemand?

Florence Robine est rassurante sur la langue de Goethe "70% des lycéens dans le département prennent l'allemand en langue vivante" et nous avons des sections d'excellence comme l'abibac" (baccalauréat français et allemand en même temps). Même si du côté du recrutement des professeurs d'allemand "ce n'est pas ce qui est le plus simple"

Florence Robine, rectrice de l'Académie de Nancy-Metz