Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Ponts du mois de mai : l'enseignement privé catholique adapte le calendrier des cours

lundi 16 avril 2018 à 18:26 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord

Comment éviter un très fort absentéisme dans une semaine de classe qui comprend 2 jours fériés ? Dans le Nord-Pas-de-Calais, l'enseignement privé catholique a trouvé la solution : la plupart des écoles, collèges et lycées seront fermés la semaine du 7 au 11 mai.

La plupart des établissements privés catholiques seront fermés la semaine du 7 au 11 mai
La plupart des établissements privés catholiques seront fermés la semaine du 7 au 11 mai © Maxppp - Vincent Isore

Seclin, France

"Quand on a regardé le calendrier en juin dernier, on a tout de suite vu que cette semaine du 7 au 11 mai, avec 2 jours fériés, juste après les vacances de Pâques, poserait un problème" Jean-Marc de Timmermann, le chef d'établissement de l'école et du collège de l'Immaculée Conception à Seclin près de Lille a le sens de l'anticipation. Et la crainte d'un très fort absentéisme dans cette semaine qui comprend 2 jours fériés : le mardi 8 mai et le jeudi 10 mai, jeudi de l'Ascension. D'où sa décision d'adapter le calendrier scolaire : "Il n'y aura pas de cours cette semaine-là, les parents ont été prévenus dès juin dernier. A la place les élèves travailleront les 2 premiers jours des vacances de Pâques, le lundi 23 et le mardi 24 avril".

Près de 75 % des établissements privés ont décalé leur calendrier

Dans les établissements qui dépendent des diocèses d'Arras et de Cambrai, près de 75 % des établissements ont fait ce choix de décaler le calendrier scolaire. En raison de la crainte d'absentéisme. Mais aussi vis-à-vis des internes "Il aurait été très compliqué de gérer les internats dans une semaine où l'on travaillerait le lundi, mais pas le mardi, puis retour en cours le mercredi et enfin nouveau jour férié le jeudi", précise Dieudonné Davion, le directeur diocésain de l'enseignement catholique du diocèse de Cambrai.

Les parents pas forcément satisfaits

A chaque fois c'est le chef d'établissement qui est totalement libre de son choix, aucune consigne imposée assure le diocèse. Chez les parents d'élèves les réactions sont assez mitigées. A Seclin, devant l'école de l'Immaculée Conception, la plupart des parents critiquent ce décalage du calendrier "J'ai dû poser 2 jours de RTT pour garder ma fille les 7 et 11 mai" raconte un papa. Une maman se plaint elle aussi "J'ai des enfants ici et une fille dans un autre lycée : leurs dates de vacances et de cours sont donc décalées. C'est vraiment pas pratique et donc on ne peut pas partir en vacances".

Dans le public...on ne change rien

Dans l'enseignement public la question ne se pose pas du tout. Les élèves auront classe la semaine du 7 au 11 mai. Pourtant d'autres académies, comme celles d'Orléans-Tours, Caen, Nantes, Rouen ont décidé de décaler les vacances de Pâques d'une semaine pour les faire coïncider avec cette semaine qui comprend 2 jours fériés. Au rectorat de Lille on se justifie en expliquant que c'est l'ancien recteur qui a pris la décision dans le but de "se conformer au calendrier national"

Dans cet établissement privé, il n'y aura pas cours du 7 au 11 mai