Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Pouilly-sous-Charlieu : 80.000 euros de travaux à l'école élémentaire pour accueillir les maternelles

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Un mois après l'incendie de l'école maternelle de Pouilly-sous-Charlieu, les experts n'ont pas encore rendu leurs conclusions sur ce qui a causé l'incendie, parti du toit du bâtiment. Mais pour organiser la rentrée de septembre, d'importants travaux sont en cours dans l'école élémentaire.

L'école maternelle de Pouilly-sous-Charlieu a été détruite par un incendie.
L'école maternelle de Pouilly-sous-Charlieu a été détruite par un incendie. © Radio France - Tifany Antkowiak

Pouilly-Sous-Charlieu, France

Les élèves sont en vacances, mais c'est l'effervescence à l'école élémentaire de Pouilly-sous-Charlieu. Jusqu'à la mi-août, d'importants travaux sont menés pour aménager en urgence des salles de classe, de repos, et des sanitaires, pour accueillir les 90 enfants de maternelle après l'incendie de leur école le 18 juin. Les maternelles passeront en effet la prochaine année scolaire dans l'école élémentaire, en attendant de savoir ce que deviendront les bâtiments détruits par l'incendie. Ils ont déjà terminé l'année scolaire chez les plus grands.

"Tout le monde s'est poussé un peu et ça s'est très bien passé", explique le maire de Pouilly-sous-Charlieu, Philippe Jarsaillon. Mais la rentrée de septembre ne se fera pas dans les mêmes conditions. Cette fois, les élèves de maternelle auront des salles de classe tout confort. Elles sont en cours d'aménagement, essentiellement au rez-de-chaussée de l'école élémentaire, dans des locaux qui servaient jusqu'ici à des associations. Avec leur accord, la commune a décidé de les transformer en salles de classe. Les associations seront accueillies dans d'autres locaux. 

Un don de 5.000 euros des commerçants

Tout l'argent que la commune avait mis de côté pour "travaux imprévus" passe dans ce chantier, soit près de 80.000 euros. Mais pour accueillir confortablement des enfants en bas âge, la commune n'avait pas le choix. Il faut non seulement créer des salles de classe, en y installant de nouvelles fenêtres et portes, pour des raisons de sécurité. Mais aussi construire un nouveau bloc sanitaires adapté aux tout petits. Et aménager un jardin pour leur temps de récréation. Et tout ça en un temps record : moins de deux mois de travaux. 

Les artisans locaux n'ont pas hésité à revoir leur calendrier de l'été pour participer au chantier. Dans la poursuite finalement de l'élan de solidarité suscité par l'incendie de l'école maternelle, commente le maire de Pouilly-sous-Charlieu. "Dans une petite commune comme Pouilly, la solidarité n'est pas un vain mot", résume Philippe Jarsaillon. Il rappelle que depuis l'incendie, les dons de matériel (livres et jouets surtout) ont été très nombreux. Mais des habitants de la commune, et des alentours, ont aussi donné de l'argent pour l'école maternelle. Les commerçants locaux notamment, ont réuni 5.000 euros. 

L'origine de l'incendie toujours inconnue

Le 2 septembre, la rentrée aura donc lieu pour les 180 enfants de la commune sur le même site. Au moins pour une année scolaire. Peut-être plus. Cela dépendra du calendrier des assurances. Le premier élu sait déjà qu"'il faudra un peu de temps". Car il y a l'assurance de la commune, mais aussi celle du syndicat qui gérait les panneaux solaires installés sur le toit de l'école qui a brûlé, et l'assurance de l'entrepreneur qui a posé ces panneaux. En tout cas, l'équipe municipale a commencé à réfléchir à l'avenir de l'école maternelle. Si elle le peut, elle souhaite la reconstruire sur le même site que l'école élémentaire. 

Quant à la garderie qui était aussi hébergée dans l'école maternelle, elle va provisoirement être organisée dans la nouvelle salle de sieste de l'école élémentaire. Au moins pendant le premier trimestre de l'année scolaire. Le temps de faire des travaux dans une maison aujourd'hui inoccupée située juste en face de l'école élémentaire, c'est là que sera transférée ensuite la garderie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu