Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Pour la rectrice de l'académie d'Amiens, il n'est "pas question d'obliger les maires à rouvrir les écoles"

-
Par , , France Bleu Picardie

A quelques jours de la réouverture progressive des écoles primaires, la rectrice de l'académie d'Amiens donne des précisions sur le retour en classe. Pour Stéphanie Dameron, cela doit notamment se faire en concertation avec les élus locaux.

Les écoles vont rouvrir progressivement à compter du 11 mai - Photo d'illustration
Les écoles vont rouvrir progressivement à compter du 11 mai - Photo d'illustration © Radio France - Noémie Guillotin

Les écoles maternelles et élémentaires de Picardie vont rouvrir progressivement, comme partout en France, à compter du lundi 11 mai. "Il y aura d'abord un temps de pré-rentrée d'une journée ou deux, précise la rectrice de l'académie d'Amiens Stéphanie Dameron, invitée de France Bleu Picardie ce mercredi matin. La rentrée des élèves se fera donc le 12 ou le 14 mai en fonction des écoles."

Cette rentrée va concerner dans un premier temps les classes charnières - les enfants en grande section, en CP et en CM2 - avant de s'élargir aux autre niveaux "à partir du 25 mai"

Dans de nombreuses communes de la Somme, les maires ont décidé de maintenir les écoles fermés, plus ou moins longtemps, après le déconfinement. 

"Il n'est pas question d'obliger les élus à rouvrir, mais de travailler en concertation avec eux, précise la rectrice. La très grande majorité des maires, environ 90%, travaille en ce moment en vue d'une réouverture des établissements. Certains ont des difficultés de ressources humaines pour assurer le nettoyage des locaux."

Une très grande majorité de maires travaillent en vue d'une réouverture de leurs écoles

Mais Stéphanie Dameron l'assure : "si certaines communes ne sont pas prêtes pour la semaine du 11 mai, nous continuerons à travailler pour offrir ce service public qu'est l'école."

Dans le cas où ce sont les parents qui ne veulent pas renvoyer leurs enfants à l'école, l'enseignement à distance va se prolonger avec "les professeurs qui ne seront pas en présentiel à temps complet." Stéphanie Dameron rappelle que "l'instruction est obligatoire" pour tous.

Reprendre le contact avec l’école

Comme le président Macron, la rectrice de l'académie d'Amiens semble préférer une bonne rentrée qu'une rentrée en nombre. 

"Notre objectif n'est pas que tous les enfants rentrent en même temps, il faut respecter la distanciation. Mais si d'ici la fin juin, tous nos élèves pouvaient reprendre le contact avec l’école et retrouver leurs professeurs, ce serait magnifique." 

Si tous les élèves pouvaient retrouver leurs professeurs, ce serait magnifique

Pour faire respecter les mesures barrières et les distances de sécurité, des rotations pourraient être envisagées assure Stéphanie Dameron. "Il faut 15 élèves par classe maximum, mais il est possible d'en accueillir moins, avec des rotations."

Par ailleurs, l'académie mise sur l'expérience des semaines passées pour bien gérer ce retour en classe. 

"Ces huit dernières semaines, il y avait 1.300 élèves dans nos pôles d'accueil, principalement des enfants de soignants, et aucun de ces pôles n'a fermé. Donc on ne part pas de zéro, pour les plus petits notamment. Il faut faire confiance aux équipes et s'appuyer sur leur expérience."

Quid des collégiens et des lycéens ? "Il faudra attendre la réévaluation de la couleur des départements sur la carte du déconfinement pour envisager une réouverture début juin."

Recentrer sur les fondamentaux

Sur le plan des apprentissages, la rectrice assure que "l'objectif [de la reprise] n'est pas de boucler le programme, mais de recentrer sur les fondamentaux. Les élèves doivent avoir les bases pour réussir dans la classe supérieure l'année prochaine."

Et pas question de prolonger l'année scolaire plus longtemps que prévu. "L'école s'arrête le 4 juillet," affirme Stéphanie Dameron, précisant toutefois que des dispositifs d'école ouverte, de stages de réussite, ou de colonies de vacances apprenantes sont envisagées notamment pour les élèves les plus en difficulté. 

L'école va s'arrêter comme prévu le 4 juillet

Dans l'académie d'Amiens, cette crise sanitaire permettra sans doute de tirer certains enseignements. "Sur le numérique, la place de la coéducation, l’autonomie des élèves, l’individualisation des parcours... Nous allons pouvoir réfléchir sur ces points pour penser l’école autrement." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess