Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Première rentrée de prof : "mon cartable est prêt depuis juillet !" confie une jeune enseignante de Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

La cloche de la rentrée sonne ce lundi pour les enseignants, qui retrouvent le chemin des classes une journée avant leurs élèves. Rencontre avec Chloé Chaillé, qui vit sa première rentrée de prof dans un contexte très particulier.

A 20 ans, Chloé Chaillé fait sa première rentrée d'enseignante à Limoges. Elle s'occupera d'une classe de CM1 à l'école Léon Berland.
A 20 ans, Chloé Chaillé fait sa première rentrée d'enseignante à Limoges. Elle s'occupera d'une classe de CM1 à l'école Léon Berland. © Radio France - Nathalie Col

Son sourire se devine même sous le masque qu'elle va devoir porter toute la journée à l'école : Chloé Chaillé se réjouit de rencontrer enfin ses nouveaux collègues et de découvrir sa classe. A 20 ans, elle réalise un rêve d'enfant en rejoignant la cohorte des quelques 8.200 enseignants de l'académie de Limoges. Mais avant de rencontrer ses élèves de CM1, elle fait sa pré-rentrée ce lundi, à l'école Léon Berland, à Limoges.

Entre impatience et appréhension

La jeune femme a appris en début d'été qu'elle avait réussi le concours d'enseignant et s'est aussitôt préparée. "Je suis très impatiente et mon cartable est prêt depuis début juillet" avoue-t-elle. Depuis la tenue jusqu'au moindre stylo, elle a pensé à tout, mais elle compte aussi sur cette journée de rentrée des enseignants pour être totalement prête à se retrouver face à des élèves dont elle ignore le niveau et la situation après le confinement. _"_Est-ce qu'ils ont travaillé à la maison ? Est-ce qu'ils ont totalement décroché ? Je ne sais pas du tout."

Le masque, c'est un peu compliqué. C'est une barrière.

Déjà un peu stressée par sa première rentrée, la jeune maîtresse commence aussi tout juste à s'habituer au port du masque obligatoire. Elle se réjouit de pouvoir au moins contempler le visage de ses élèves, mais elle s'attend à quelques difficultés pour faire classe sans pouvoir s'appuyer sur les expressions de son propre visage. "C'est surtout compliqué pour les élèves de maternelle, mais même pour les grands c'est difficile [de ne voir] que les yeux. On s'adaptera sur le tas." 

Chloé Chaillé se rassure aussi en se disant que ses collègues sont dans le même bateau. Elle pourra d'ailleurs s'appuyer sur eux et notamment sur la directrice de son école, avec qui elle va partager sa classe. Car elle est professeur stagiaire et ne passera donc que deux jours par semaine avec ses élèves, en alternance avec la fin de sa propre formation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess