Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Première rentrée pour l’EiSINe, la nouvelle école d’ingénieurs de l’université de Reims Champagne-Ardenne

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Environ 300 étudiants de l’EiSINe, la nouvelle école d’ingénieurs de l’Université de Reims Champagne-Ardenne ont fait leur rentrée ce lundi 9 septembre 2019 à Charleville-Mézières et à Reims.

La première promotion de l'EiSINe accueille 300 étudiants
La première promotion de l'EiSINe accueille 300 étudiants - EiSINe

C’était la première rentrée de l’EISINE ce lundi 9 septembre 2019. Créée en mai dernier, l’Ecole d’Ingénieurs en sciences industrielles et numériques de l’Université de Reims Champagne-Ardenne accueille 300 étudiants environ à Reims et sur le tout nouveau campus de Charleville-Mézières

L’EiSINe est issue du département Electronique, Electrotechnique et Automatique de Reims et de l’Institut de Formation Technique Supérieure (IFTS) de Charleville-Mézières. En plus des licences et masters qui existaient déjà, la nouvelle école propose deux nouveaux diplômes d’ingénieurs de niveau bac +5 en alternance : « génie électrique et robotique » à Reims qui compte 17 étudiants (sur 24 places) et « matériaux et génie des procédés » à Charleville-Mézières (18 inscrits en 2019 pour 30 places). Une troisième spécialité en « maintenance 4.0 » doit ouvrir à la rentrée 2020 à Reims. 

Nos étudiants viennent principalement de l’ex-région Champagne-Ardenne, de l’Aisne et de région parisienne mais nous visons un recrutement national et nous aurons des actions de communication sur le territoire national » - Jean-Paul Choppart, directeur de l’EiSINe

Pendant leur semaine d’intégration, les nouveaux apprentis ingénieurs de l’EiSINe ont visité des plateformes technologiques, des entreprises et partagé des sorties-loisirs. À Charleville-Mézières, les 19 élèves en « matériaux et génie des procédés » sont allés au bowling, dans des bars et ont découvert les installations du nouveau campus Sup Ardennes qui sera inauguré le 14 septembre. 

L'EiSINe étrenne le nouveau campus de Charleville-Mézières 

L’ouverture de cette nouvelle école d’ingénieurs tombe à pic pour Dorian qui a fait toutes ses études à Charleville-Mézières jusqu’à la licence professionnelle et envisageait de partir à Saint-Quentin pour poursuivre sur un master : « Je voulais rester dans les Ardennes le plus possible », se réjouit l’Ardennais, qui fera office de guide pour ses camarades venus de Troyes ou de Reims. « Ils ont l’air un peu dégoûtés parce que la place d’Erlon à Reims, c’est quand même la place d’Erlon mais ils découvrent les bars de la place Ducale et ça a l’air de leur plaire ». 

Parmi les nouvelles venues, Wissal, originaire de Compiègne, a fait deux ans d’études à Reims. Son arrivée à Charleville-Mézières est une bonne opportunité : « Le niveau de vie est génial. Comparé à Reims, les loyers sont avantageux. Il y a beaucoup plus à faire que ce que j’imaginais. Et on vient de visiter la Fonte ardennaise, une entreprise qui cherche à recruter des jeunes donc peut-être que l’on sera salariés ici plus tard ! » 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess