Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près de 300 personnes manifestent à Issoire (Puy-de-Dôme) contre la fermeture de classes à la rentrée

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne

Alors que 29 classes sont menacées de fermeture dans le Puy-de-Dôme, une manifestation a réuni près de 300 personnes ce samedi matin à Issoire pour s'opposer à ces fermetures, la carte scolaire devra être fixée lundi lors du comité départemental de l'éducation nationale.

Le cortège est parti de la Halle aux grains pour rejoindre la sous-préfecture, ici à l'image.
Le cortège est parti de la Halle aux grains pour rejoindre la sous-préfecture, ici à l'image. © Radio France - Théophile Vareille

La mobilisation contre la fermeture de classes la rentrée prochaine continue, près de 300 personnes ont manifesté ce samedi matin à Issoire (Puy-de-Dôme). Depuis plusieurs semaines de nombreuses manifestations sont organisées dans les communes puydômoises concernées par les 29 fermertures de classes prévues pour la rentrée 2021-2022.

Le comité départemental de l'éducation nationale doit se réunir ce lundi 22 février après-midi à la préfecture du Puy-de-Dôme, pour fixer la carte scolaire de l'année prochaine. 41 fermetures étaient initialement prévues, 12 classes ont depuis été repêchées et le nombre de classes menacées est tombé à 29.

Nouvelle manifestation lundi devant la préfecture à Clermont

Cela ne suffit pas pour Graziella Brunetti, maire du village de Saint-Germain-Lembron, une de ses quatre classes de maternelle va fermer : "C'est inacceptable, on va passer à 28 enfants par classe, en maternelle ! Pour un petit village comme nous, et toutes les communes environnantes qui envoient des enfants, c'est faire fuir le gens !"

"Avec le contexte sanitaire, on ne peut pas entasser les élèves encore plus, il faut un moratoire sur toutes les fermetures," réclame de son côté Nicolas Duquerroy, enseignant et membre du syndicat FO. 

Une nouvelle manifestation est d'ores et déjà prévue ce lundi 22 février à 11 heures devant la préfecture du Puy-de-Dôme à Clermont-Ferrand.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess