Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Éducation

Des retraités invités à manger à la cantine de l'école primaire près de Lille

mardi 9 octobre 2018 à 9:09 Par Valentine Joubin, France Bleu Nord et France Bleu

Dans le cadre d'une semaine bleue consacrée aux seniors, la mairie de Marquette-lez-Lille, dans la Métropole européenne de Lille, organise des repas intergénérationnels. Des retraités sont invités à déjeuner à la cantine de l'école primaire.

Raymond, retraité de 67 ans, a déjeuné ce lundi midi à la cantine d'une école primaire de Marquette-les-Lille.
Raymond, retraité de 67 ans, a déjeuné ce lundi midi à la cantine d'une école primaire de Marquette-les-Lille. © Radio France - Valentine Joubin

Marquette-lez-Lille, France

Trois invités surprises ont fait irruption ce lundi midi dans la cantine de l'école primaire Cousteau-VanHecke de Marquette-lez-Lille. Jocelyne, 61 ans, Raymond, 67 ans et Francis, 63 ans sont venus déjeuner avec les élèves autour d'un repas intergénérationnel. Une première pour la commune du nord dans le cadre de sa "Semaine bleue" consacrée à l'intégration des seniors.

Je veux voir s'ils sont respectueux des anciens

Qu'est-ce qui a pu donner envie à ces jeunes retraités de retourner manger à la cantine? "C'est pour casser la routine et puis manger seul c'est pas marrant", explique Francis, 63 ans. Cet ancien contremaître vit seul et ne voit que rarement ses deux petits-enfants qui vivent à Rennes. Lui qui n'a plus aucun souvenir des repas au réfectoire souhaite observer le comportement de la nouvelle génération "voir comment ils sont , s'ils sont sages, polis respectueux avec les anciens". 

Au début, les élèves semblaient plus préoccupés par leur assiette que par Francis, 63 ans, leur invité du jour. / Radio France - Radio France
Au début, les élèves semblaient plus préoccupés par leur assiette que par Francis, 63 ans, leur invité du jour. / Radio France © Radio France - Valentine Joubin

Difficile de briser la glace

Chaque retraité est assis à une table différente, c'est la consigne pour faciliter les échanges.  Pour Francis et Raymond, les échanges sont restés assez timides. "Je lui ai demandé son prénom et il m'a demandé comment je m'appelle", raconte Ethan, les joues encore un peu rougies. "Il m'a dit son nom mais j'ai oublié" s'amuse Matteo son camarade. 

C'est à la table de Jocelyne que l'ambiance est la plus chaleureuse. Pacôme, élève de CE1 a pris cette mamie sous son aile. "Je lui ai dit qu'on avait le droit de boire la soupe directement au bol comme à la maison. C'est génial!", "Tu m'as aussi servi de l'eau", ajoute la retraitée.  "Au début il n'y a pas beaucoup de monde qui parle mais finalement ça s'est bien passé. Je ne vais pas retenir tous les prénoms!". 

Raymond et sa femme Jocelyne ont apprécié ce repas à la cantine à tel point qu'ils souhaitent renouveler l'expérience - Radio France
Raymond et sa femme Jocelyne ont apprécié ce repas à la cantine à tel point qu'ils souhaitent renouveler l'expérience © Radio France - Valentine Joubin

La cantine des seniors généralisée en janvier

Jocelyne aura l'occasion de travailler à nouveau sa mémoire. La sexagénaire et son mari Raymond, tout comme Francis ont l'intention de retenter l'expérience. Les cantines intergénérationnelles seront généralisés à partir du mois de janvier prochain. La mairie de Marquette-lez-Lille souhaite organiser deux repas par semaine dans deux écoles de la ville avec à chaque fois une dizaine de retraités