Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Privés de restaurant, les apprentis de Vaucluse tentent de compenser le manque de pratique

-
Par , France Bleu Vaucluse

La fermeture des restaurants depuis la fin octobre a des conséquences importantes sur les apprentis cuisiniers ou ceux qui se forment au service en salle. L'école hôtelière d'Avignon tente de trouver des solutions pour qu'ils continuent à pratiquer.

Pour palier la fermeture des restaurants, l'école hôtelière d'Avignon propose des jeux de rôle à leurs apprentis cuisiniers ou serveurs
Pour palier la fermeture des restaurants, l'école hôtelière d'Avignon propose des jeux de rôle à leurs apprentis cuisiniers ou serveurs © Radio France - Isabelle Gaudin

Toujours pas de date de réouverture pour les bars et restaurants. Leur fermeture, qui dure déjà depuis la fin octobre, pèse fortement sur les apprentis cuisiniers ou ceux qui se forment au service en salle. Ces jeunes élèves sont en contrat d'apprentissage. Normalement,  ils alternent deux semaines à l'école hôtelière, deux semaines en entreprise. La crise sanitaire a tout chamboulé. Il faut donc trouver des solutions pour que les apprentis puissent continuer à pratiquer un minimum.

Des jeux de rôle où les apprentis s'improvisent clients du restaurant

C'est ce que propose l'école hôtelière d'Avignon. "Il y a deux cas de figure", explique Florence Hertel, la directrice du Centre de formation des apprentis de la CCI de Vaucluse. "Soit il s'agit d'apprentis en cuisine dont les restaurants continuent une activité de click and collect. Dans ces cas-là, ils peuvent continuer à avoir des gestes techniques au sein de leur entreprise. Soit il s'agit d'apprentis en salle, et là, c'est plus compliqué. On s'est adapté et on leur propose d'avoir des élèves clients dans les restaurants de l'école, pour reproduire ce qu'ils vivent en entreprise :  ils accueillent le client, le placent à table, l'accompagnent dans son choix de la carte..."

Trois ans que Marc est en apprentissage dans un restaurant gastronomique des Bouches-du-Rhône. Tout s'est arrêté il y a près de trois mois avec la fermeture des établissements. En terminale bac pro service à l'école hôtelière d'Avignon, il a peur de perdre la main : "c'est un restaurant très familial, ne plus les voir ça fait bizarre. On commence un peu à s'ennuyer, ne rien faire toutes les deux semaines, ça commence à être pesant. J'essaye de travailler quelques techniques à la maison, mais ce n'est pas simple". 

Journée portes ouvertes le 30 janvier sur rendez-vous

Le restaurant dans lequel travaille Massimo à Avignon, fait de la vente à emporter. Il a la chance de pouvoir continuer son apprentissage en cuisine, même si ce n'est pas pareil que quand le restaurant est ouvert : "ce n'est pas les mêmes horaires, les mêmes méthodes de travail. On prépare des plats en réfléchissant à comment le client va les faire réchauffer chez lui, c'est difficile, mais on s'adapte !"

Les élèves de terminale espèrent pouvoir passer leur bac et valider leur formation, malgré le contexte sanitaire. La directrice du CFA s'inquiète surtout de la rentrée prochaine. "Nous ne savons pas encore quelles vont être les conséquences de la crise sur les établissements qui accueillent nos apprentis. Je crains qu'un certain nombre d'entre eux ne s'en relèvent pas ou ne puissent plus prendre d'élèves en apprentissage". 

Une journée portes ouvertes au campus de la CCI de Vaucluse est organisée samedi 30 janvier de 9h à 17h. L’École Hôtelière d’Avignon, Sud Formation Santé, Kedge Business School , Compta gestion et le CFA reçoivent sur rendez-vous pour répondre aux contraintes de la crise sanitaire. Pour participer à ces portes ouvertes, il faut s'inscrire en ligne sur le site du campus de la CCI. Vous pouvez aussi téléphoner au 04 90 13 86 46. 

La directrice du CFA de la CCI de Vaucluse Florence Hertel, entourée de Marc et Massimo, tous les deux en bac pro service et cuisine
La directrice du CFA de la CCI de Vaucluse Florence Hertel, entourée de Marc et Massimo, tous les deux en bac pro service et cuisine © Radio France - Isabelle Gaudin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess