Éducation

Projet de construction d'un lycée en Val de l'Eyre : les parents s'impatientent

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mardi 22 septembre 2015 à 7:05

- Stéphane Hiscock

L'association "Vite un lycée en Val de l'Eyre" demande au président du Conseil régional Alain Rousset de respecter ses engagements et de lancer la construction d'un nouvel établissement. Ce territoire connaît une forte poussée démographique et les élèves sont obligés d'étudier loin de chez eux.

Les parents d'élèves du Val de l'Eyre commencent à perdre patience. Un lycée va t-il enfin ouvrir ses portes sur ce territoire qui connaît depuis quelques années un vrai boom démographique ? En mai dernier, le président de la Région Alain Rousset s'était engagé à ouvrir un nouvel établissement du coté de Salles, le Barp ou Mios mais le dossier vient d'être repoussé après les élections de décembre.

Aujourd'hui les parents de l'association "Vite un lycée en Val de l''Eyre" sont inquiets. Il font valoir que leur enfants sont ballottés dans des lycées loin de chez eux à Arcachon, Andernos ou Gradignan et que d'ici 10 ans il y aura près de 600 lycéens supplémentaires sur ce secteur.

"En mai dernier Alain Rousset nous avait dit, droit dans les yeux, qu'il allait construire un lycée en Val de l'Eyre. Aujourd'hui on attend toujours et on ne sait pas si il sera encore au pouvoir après les élections de décembre. Nos enfants font deux heures de bus par jour, ce n'est pas tolérable."

— Stéphane Pérez, président de l'association "Vite un lycée en Val de l'Eyre."

En visite au lycée de la mer de Gujan-Mestras qui accueille de nombreux jeunes de Salles, Mios ou la Barp Anne-Marie Cocula, vice-présidence régionale en charge de l'Education a expliqué que le projet était toujours sur les rails. En revanche, elle confirme qu'il ne pourra pas être lancé avant les prochaines élections.

"Bien sûr qu'il y aura un lycée en Val de L'Eyre. Mais cela doit faire l'objet d'études complémentaires. Nous nous n'avons pas encore pris de décision sur sa localisation. Il faut bien comprendre que construire un lycée cela prend du temps : entre cinq et huit ans. 

— Anne-Marie Cocula