Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Protocole sanitaire à l'école : "tout ne sera pas prêt lundi" alerte un chef d'établissement francilien

-
Par , France Bleu Paris

Après le cadre fixé par Emmanuel Macron, le gouvernement a détaillé les nouvelles mesures du reconfinement en France ce jeudi soir. Le protocole sanitaire dans les écoles notamment. Trop tard regrettent le syndicat des chefs d'établissements et Stéphane Troussel, président de la Seine-Saint-Denis.

Le protocole sanitaire est encore renforcé dans les collèges.
Le protocole sanitaire est encore renforcé dans les collèges. © Radio France - Marc Bertrand

C'est l'un des principaux changements de ce nouveau confinement : les établissements scolaires rouvriront leurs portes lundi, au retour des vacances de la Toussaint. Mais le protocole sanitaire dans les écoles, collèges et lycées est renforcé pour s'adapter. Le gouvernement l'a détaillé ce jeudi soir, au lendemain des premières annonces d'Emmanuel Macron. Un peu trop tard regrettent les principaux concernés. Bruno Bobkiewicz, en premier lieu. Le secrétaire national du SNPDEN, Syndicat National des Personnels de Direction de l'Education Nationale est aussi proviseur de la cité scolaire Berlioz de Vincennes dans le Val-de-Marne et dans ses classes, "on sera en capacité de mettre en place des choses dans les jours qui viennent mais certainement pas tout pour le 2." Plutôt pour le 9 d'après lui.

"On a reçu le protocole hier soir à 23h, regrette le proviseur. On doit réattribuer les salles pour éviter le brassage des élèves. Ça va prendre un peu de temps. La réorganisation de la cantine aussi. Est-ce qu'on va limiter le nombre d'élèves en simultanée, faire manger les élèves d'une même classe ensemble", détaille encore le secrétaire du SNPDEN.

Autre changement majeur du protocole, qui inquiète le directeur, "le nettoyage renforcé." Il va "poser des problèmes de personnel puisqu'on avait déjà du mal à faire nettoyer les salles une fois par jour, là le protocole évoque un second passage ou le nettoyage des points de contact donc ça va être une difficulté, surtout qu'on a des absents", rappelle Bruno Bobkiewicz, las de ce énième changement de protocole. "Ce n'est pas facile de changer aussi souvent de façon de travailler, les personnels de direction sont un peu épuisés", reconnait-il.

Bruno Bobkiewicz :"ça va prendre du temps."

Même sentiment d'urgence pour Stéphane Troussel, le président socialiste du département de Seine-Saint-Denis qui "ne peux que regretter que le nouveau protocole sanitaire dans l'éducation nationale ne soit paru qu'hier soir."

L'élu en charge des collèges regrette de n'avoir que _"la journée d'aujourd'hui pour le mettre en œuvre, nous adapter et faire en sorte que les collèges puissent fonctionner dans les nouvelles conditions dès lundi." Surtout en pleines vacances de la Toussaint. "Nous sommes en pleine période de vacances scolaires, les établissements sont fermés, nos agents sont en nombre réduit"_, remarque Stéphane Troussel.

"Publier à 22h ce nouveau protocole pour qu'il soit mis en œuvre lundi matin, ça demande beaucoup de travail. Il faut changer les emplois du temps, réorganiser les équipes de nettoyage, fournir pour les écoles des masques aux élèves, réorganiser les restaurants scolaires, il y a des tâches importantes à réaliser. Tout va être fait pour que ce soit possible dès lundi matin", veut quand même rassurer l'élu.  

Stéphane Troussel : "Je ne peux que regretter que le protocole ne soit paru qu'hier soir."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess