Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Publication des résultats du baccalauréat : des retards possibles dans l'Académie de Lille

-
Par , France Bleu Nord

"Plusieurs dizaines" de professeurs, selon les syndicats, ont voté mercredi la reconduite de la grève jeudi dans l'Académie de Lille. Ils refusent toujours de communiquer leurs notes, pour protester contre la réforme du lycée et du baccalauréat.

La publication des résultats du baccalauréat est, normalement, prévue vendredi 5 juillet.
La publication des résultats du baccalauréat est, normalement, prévue vendredi 5 juillet. © Maxppp - Alexis Christiaen

Lille, France

Y aura-t-il des retards dans la publication des résultats du baccalauréat à cause de la grève des profs ? "Il y a un petit risque", a reconnu le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer mercredi sur BFMTV-RMC.  Cela pourrait concerner notre région. Dans l'Académie de Lille, qui regroupe les établissements du Nord et du Pas-de-Calais, "plusieurs dizaines" de professeurs selon les syndicats ont voté mercredi matin la reconduite du mouvement de grève pour jeudi. En tout, une centaine d'enseignants, essentiellement de philosophie, ont participé à l'assemblée générale.

"Des retards possibles de quelques heures ou quelques jours"

Stéphane Enjalran, professeur de philosophie au lycée Guy Mollet d'Arras et porte-parole national de l'Union syndicale Solidaires

Les grévistes refusent toujours de communiquer leurs notes au rectorat : mercredi matin, soixante d'entre eux ont indiqué qu'ils n'avaient toujours pas rendu leurs copies. Cela représente plusieurs milliers de notes. Certains enseignants ne participeront pas jeudi aux jurys de délibération. Cela risque d'entraîner des retards dans la publication des notes "de quelques heures voire de quelques jours" selon Stéphane Enjalran, professeur de philosophie au lycée Guy Mollet d'Arras et porte-parole national de l'Union syndicale Solidaires.

"Nous regrettons de faire attendre les familles mais ça nous paraît être le seul moyen de se faire entendre"

"On se sent responsable de nos élèves, nous regrettons de faire cette grève et de faire attendre les familles mais cela nous paraît être le seul moyen de dénoncer la fragilisation du baccalauréat par la réforme. Nous regrettons de déranger quelques jours les élèves de cette année, mais nous pensons à tous les futurs élèves" insiste une professeure de philosophie adhérente du Syndicat National des Enseignements de Second degré (SNES).

Mercredi après-midi, une petite délégation de cinq professeurs a été reçue par la rectrice de Lille. Selon Stéphane Enjalran, la discussion était "polie". "La rectrice nous a dit qu'elle désapprouve leur mouvement de grève et nous a rappelé à nos obligations. On lui a rappelé la définition du droit de grève." Nous avons tenté, sans succès, de joindre le rectorat de Lille.

Jeudi matin, à 10h30, les professeurs se réunissent de nouveau en assemblée générale devant la Bourse du travail de Lille pour décider de l'arrêt ou non de la grève. Ils demandent un moratoire sur la réforme du bac et du lycée qui a été votée "sans concertation" selon une professeure de philosophie qui enseigne à Lille, Roubaix et Tourcoing.