Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : la rentrée scolaire avec son lot de mobilisations de parents d'élèves

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Ce lundi marquait la fin de la récréation estivale pour les enfants et adolescents scolarisés en Auvergne. Entre appréhension et excitation, l'heure de la rentrée a sonné. C'est aussi l'occasion pour certains parents d'élèves de se remobiliser contre la carte scolaire. Exemple dans le Puy-de-Dôme.

Puy-de-Dôme : les parents d'élèves du RP d'Aubiat-Chazelles mobilisés pour une 5e classe
Puy-de-Dôme : les parents d'élèves du RP d'Aubiat-Chazelles mobilisés pour une 5e classe © Radio France - Emmanuel Moreau

224 708 élèves font leur rentrée 2019 dans l'académie de Clermont-Ferrand. Ils sont répartis dans les 1.556 établissements scolaires auvergnats. L'heure de retrouver le chemin des classes, mais aussi le moment de ressortir des banderoles pour les parents d'élèves insatisfaits des contours définitifs de la carte scolaire. C'était le cas ce lundi matin dans le Puy-de-Dôme. Notamment devant des établissements de primaire et d'élémentaire, mais pas seulement. Il faudra attendre jeudi prochain pour les ultimes arbitrages et ajustements académiques.

Une maternelle à 38 élèves à Job

A l’école de Job, pas de gilets jaunes, mais du "orange fluo", couleur tendance de cette rentrée. Plusieurs parents, mais aussi des élèves ont enfilé des chasubles flashy, avec le soutien du maire François Dauphin, pour marquer leur mécontentement. L'école ne compte plus que trois classes, dont 38 élèves de maternelle, dont huit tout petits, réunis dans une seule classe !

Mobilisarion des parents d'élèves et du maire de Job
Mobilisarion des parents d'élèves et du maire de Job

Début 2018, on se souvient que les parents d'élèves de Job avaient symboliquement mis en vente sur le site Leboncoin pour protester contre la fermeture d'une classe.

150 ÷ 5 = 30 à Arlanc

A Arlanc, une petite centaine de personnes se sont mobilisés dans le calme et le dialogue devant l'école primaire pour réclamer l'ouverture d'une sixième classe. 150 enfants sont inscrits pour cette rentrée. Avec cinq classes, le calcul est simple : cela fait  une moyenne précise de 30 élèves par classe. Les parents d'élèves ont pu réclamer directement l'ouverture d'une classe supplémentaire, puisque le nouvel inspecteur était présent ce lundi matin.

Des effectifs en hausse à Ennezat 

A Ennezat, la commune doit faire face à une augmentation des effectifs et d'autres familles devraient s'installer à la prochaine rentrée puisque de nouveaux logements sont en cours de construction. Ils sont 113 élèves à avoir repris les cours à l'école primaire ce lundi matin, contre 106 lors de la précédente rentrée. 113 enfants répartis en quatre classes. Soit une moyenne de 28 enfants. Un double courrier a été transmis avant l'été à l’inspection académique pour réclamer l'ouverture d'une 5e classe. 

Le maire d'Aubiat et les parents d'élèves réclament l'ouverture d'une 5e classe le RP
Le maire d'Aubiat et les parents d'élèves réclament l'ouverture d'une 5e classe le RP © Radio France - Emmanuel Moreau

Même combat au RP d'Aubiat-Chazelles

Même constat et même doléance pour le regroupement pédagogique d'Aubiat-Chazelles. L'établissement compte quatre classes pour cette rentrée. Celle CE1-CE2 regroupe 32 élèves. Et il va également falloir anticiper une probable hausse des effectifs pour la rentrée 2020. Là aussi, une 5e classe ne serait pas de trop selon les parents d'élèves qui se sont mobilisés. 

Mobilisation au lycée Blaise Pascal à Ambert

La mobilisation concerne aussi le secondaire. C'est le cas à Ambert, où les parents d'élèves se sont donnés rendez-vous à 7h30 ce mardi matin devant le lycée Blaise Pascal. Un établissement qui comptait 111 élèves de seconde répartis en 4 classes. Cette année, ils sont 105 et le rectorat a opté pour une répartition en trois classes, qui comptent respectivement 34, 35 et 36 adolescents. 

Véronique Boucheix, porte-parole FCPE au lycée Blaise Pascal à Ambert

S'il sera très compliqué d'obtenir la réouverture d'une classe supplémentaire, la porte-parole de la FCPE réclame au moins une quinzaine d'heures d'accompagnement supplémentaires. D'autant que Véronique Boucheix affirme qu'il faut s'attendre à ce que quelques élèves reviennent à Ambert en cours d'année après avoir renoncé à l'internat dans la région. Elle précise enfin que le lycée ambertois a aussi perdu cette année l'option "musique" pour les élèves entrants.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu