Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Puy-de-Dôme : les parents d'élèves de l'école de Job font de la résistance

lundi 11 février 2019 à 18:08 Par Claudie Hamon, France Bleu Pays d'Auvergne

Les parents d'élèves de l'école de Job ne veulent pas perdre une classe à la rentrée prochaine. Ils ont occupé ce lundi matin l'établissement pour interpeller l'inspecteur d'académie. Pour eux, il y a plus d'élèves inscrits que prévus.

Les parents d'élèves ont décidé d'occuper l'école tous les lundi matin
Les parents d'élèves ont décidé d'occuper l'école tous les lundi matin - Alexandra Béal

Job, France

Malgré la décision du Conseil départemental de l'éducation nationale (CDEN) la semaine dernière de maintenir une fermeture de classe à Job, les parents d'élèves n'en démordent pas. Ils ont beaucoup plus d'élèves inscrits que ne le prévoit l'inspecteur d'académie. "Selon nos calculs, nous avons au moins 76 inscriptions à la rentrée prochaine au lieu des 66 annoncés", précise Alexandra Béal, représentante des parents d'élèves qui regrette que les enfants des très petites sections ne soient pas pris en compte.

Les parents d'élèves comptent 76 inscrits au lieu des 66 prévus - Aucun(e)
Les parents d'élèves comptent 76 inscrits au lieu des 66 prévus - Alexandre Béal

Des effectifs à 33 élèves en maternelle

Pour l'instant, l'école de Job compte 80 élèves répartis dans quatre classes. "Si on nous en supprime une à la rentrée prochaine, tempête le maire François Dauphin, les maternelles seront entassés à 33 ou 34 dans leur classe. Je comprends mal cette suppression alors que nous avons des effectifs corrects. De plus on vient d'investir dans un nouveau bâtiment d'un million d'euros. C'est encore une zone rurale qui va souffrir." 

La décision finale revient à l'Inspecteur d'Académie Philippe Tiquet - Radio France
La décision finale revient à l'Inspecteur d'Académie Philippe Tiquet © Radio France - Claudie Hamon

Une carte scolaire 2019 très favorable

L'inspectrice de circonscription, Isabelle Dumont a rencontré ce lundi matin les parents d'élèves en colère. "C'est vrai que la suppression de la 4e classe à Job va demander une réorganisation notamment en maternelle, mais l'école de Job demeure le plus petit établissement du département à quatre classes. De plus, la carte scolaire 2019 reste très favorable au département, alors que nous avons perdu 900 élèves en quatre ans. "

A Marsac-en-Livradois aussi

Même si rien ne peut se décider en dehors des étapes de la carte scolaire, le directeur d'académie recevra les parents d'élèves de Job vendredi prochain à 14 heures. Philippe Tiquet recevra également en fin de semaine une délégation de parents de l'école de Marsac-en-Livradois qui ont décidé de bloquer leur école tous les matins pour protester contre la fermeture d'une classe à la rentrée prochaine. 

Les prochains réajustements se feront après la rentrée.