Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Puy-de-Dôme : ultime semaine de mobilisation contre la carte scolaire avant sa validation

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

La direction académique du Puy-de-Dôme a présenté la semaine dernière les contours de la carte scolaire 2021. 41 classes essentiellement dans des communes rurales seront fermées. A Chanat-la-Mouteyre, les parents d'élèves manifestent tous les matins pour sauver l'une des quatre classes de l'école.

La mobilisation des parents d'élèves, des enfants et des habitants de Chanat-la-Mouteyre pour sauver une classe de l'école
La mobilisation des parents d'élèves, des enfants et des habitants de Chanat-la-Mouteyre pour sauver une classe de l'école - Lucie Leroy

Chanat-la-Mouteyre, 960 habitants, revendique son statut de commune rurale, même si elle n'est qu'à une dizaine de kilomètres de Clermont-Ferrand. A ce titre, le combat pour sauver une classe de l'école primaire prend toute son importance. "L'école c'est un des piliers du développement de la commune", explique le maire Nicolas Beaure, "la fermeture d'une classe rendrait bancal tous nos projets pédagogiques"

Vincent Schmitt, conseiller municipal référant jeunesse et école, abonde dans son sens "Nous avions deux grands projets, le premier c'était de développer la partie urbaine, Chanat est très demandée. "Nous voulons faire sortir de terre des lotissements pour amener des parents susceptibles d'avoir de jeunes enfants pour sauver l'école. Nous avons aussi un projet de crèche et nous voulons développer l'accueil des très petites sections avec l'enseignante de maternelle." 

La municipalité envisage aussi l'extension de l'école de Chanat-la-Mouteyre pour regrouper l'ensemble des classes et réduire les coûts de fonctionnement. Pour le moment les quatre classes sont réparties dans deux écoles différentes, l'une dans le bourg et l'autre au hameau de l’Étang.

Mobilisation pour sauver une classe du regroupement pédagogique communal de Chanat-la-Mouteyre
Mobilisation pour sauver une classe du regroupement pédagogique communal de Chanat-la-Mouteyre - Agnès Leroy

Forte mobilisation contre la fermeture de la classe

Tous ces projets pourraient être remis en cause si l'une des quatre classes à deux niveaux devait fermer. Le maire Nicolas Beaure regrette que l'inspection académique ait pris cette décision sans concertation et espère un retournement de situation d'ici vendredi, jour où le  Conseil Départemental de l'Education Nationale devrait entériner définitivement la carte scolaire 2021 avant sa validation par le CDEN. 

Vincent Schmitt, conseiller municipal chargé des écoles, ne comprend pas la décision de fermer une classe l'année prochaine. Il assure que l'inspection académique avait promis un sursis d'un an pour laisser le temps à la municipalité de monter ses projets pédagogiques. "Visiblement l'éducation nationale ne tient pas ses engagements", constate-t-il dépité. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La fermeture d'une classe risque d'entraîner une spirale négative

Actuellement, les deux écoles primaires de la commune comptent 68 élèves repartis en quatre classes de deux niveaux maternelles et élémentaires. Mais la suppression d'une de ces classes entraînerait le passage des autres à trois niveaux. Laetitia Faveyrial, présidente de l'association des parents d'élèves de Chanat-la-Mouteyre, n'a qu'une crainte, c'est que des parents ne veuillent plus mettre leurs enfants à l'école à Chanat. "Certains vont se dire que du point de vue de la qualité de l'enseignement dans une même classe ça n'ira pas. Mon enfant va apprendre à lire avec des CE2 qui sont en train d'apprendre l'imparfait, ça ne le fera pas! Et j'ai peur que des parents disent moi mon enfant je ne le mets plus à Chanat, je l'inscris ailleurs. Une fermeture de classe aujourd'hui peut signer peut-être pour un futur proche une fermeture d'école!" 

Pour l'heure la mobilisation s'intensifie avec en point de mire la fin de semaine où la décision de fermer ou de maintenir la classe sera prise. Une pétition circule ainsi qu'une vidéo sur les réseaux sociaux pour rassembler un maximum de soutiens.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess