Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Quand des collégiens de Belfort apprennent à programmer des robots

samedi 24 novembre 2018 à 3:57 Par Adrien Serrière, France Bleu Belfort-Montbéliard

Les 5e du collège Simone Signoret de Belfort ont appris à «coder» des robots cette semaine avec des techniciens de Orange. Cette opération baptisée #SuperCodeurs doit leur permettre de se familiariser avec le langage informatique.

Chaque élève a bénéficié de l'aide d'un "coach" pour apprendre à programmer le petit robot situé à droite de la table.
Chaque élève a bénéficié de l'aide d'un "coach" pour apprendre à programmer le petit robot situé à droite de la table. © Radio France - Adrien Serrière

Belfort, France

C'est un langage universel et le maîtriser pourrait bientôt s'avérer aussi utile que parler anglais. Le code informatique est déjà omniprésent, bien que caché, dans nos vies. Il pourrait l'être encore plus à l'avenir avec le développement de métiers liés aux nouvelles technologies. 

Une journée pour apprendre à coder

Les élèves de 5e du collège Simone Signoret de Belfort ont bénéficié d'une journée d'initiation jeudi dernier, financée par la fondation Orange. Cette opération #SuperCodeurs visait à leur apprendre à programmer des robots. «Je n'avais jamais su comment ça marchait», explique Nina, bientôt 13 ans, tellement emballée par cette activité qu'elle veut maintenant devenir «codeuse». Avec l'aide de techniciens de Orange, les enfants ont découvert comment définir les réglages de petits robots et les manipuler. 

Des enfants "captivés"

«Les enfants comprennent beaucoup plus vite que nous», constate Cyril, un des techniciens et coach d'un jour. Lui mesure la chance de ces élèves : «A mon époque il y avait peut-être un ordinateur pour tout le collège...». Le principal du collège, Xavier Baudiquez est lui aussi conquis par l'opération : «les enfants sont captivés, ils ont une chance extraordinaire d'avoir à la fois l'outil, l'aide humaine et un sujet qui les passionne»