Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : "Ça va bien se passer", affirme la rectrice de l'académie de Dijon

-
Par , France Bleu Bourgogne

A la veille d'un troisième confinement en un an, le rectorat de Dijon affirme être prêt à accompagner les parents d'élèves, contraints d'adapter leur agenda pour re-faire l'école à la maison.

La rectrice d'académie de Dijon Nathalie Albert-Moretti évoque les ajustements avant le troisième confinement
La rectrice d'académie de Dijon Nathalie Albert-Moretti évoque les ajustements avant le troisième confinement © Radio France - Arnaud Racapé

C'est le retour de l'école à la maison, et des galères pour certains parents d'élèves à compter du mardi 6 avril, (le lundi de Pâques étant férié) : avec la fermeture des écoles, collèges et lycées, l'enseignement reprend en distanciel, mais tout cela ne va pas durer longtemps et les ajustements vont se faire sans problème affirme la rectrice de l'académie de Dijon Nathalie Albert-Moretti. 

L'Éducation nationale a fait des progrès faramineux depuis un an

"Ce sera pour une petite semaine, en réalité trois jours et demi, ce qui est un moindre coût à accepter pour participer à l'effort de limitation des interactions sociales. Effectivement, cela demande aux parents de s'organiser, mais ils ont acquis un certain nombre de réflexes du fait du premier confinement, et du côté de l’Éducation nationale on a  fait des progrès faramineux tout au long de cette année également pour les accompagner. Cela va bien se passer."

A l'instar d'Emmanuel Macron, Nathalie Albert-Moretti se réjouit d'avoir pu maintenir l'école en présentiel jusqu'à maintenant, c'est "une fierté nationale", dit-elle, affirmant que les enseignants seront en accompagnement pour "garder absolument le lien avec l'école". Deux semaines de vacances ensuite, c'est une chance pour la Côte-d'Or ; puisque cette période de vacances scolaires ne bouge pas. "Le 3 mai, on l'espère tous, l'ensemble des élèves reprendra le chemin des établissements scolaires."

Des outils pédagogiques à disposition

Toujours selon la rectrice, l'ensemble du corps enseignant restera entièrement mobilisé, ils peuvent compter désormais sur l'ensemble des ressources pédagogiques à leur disposition : "notamment les classes virtuelles que propose le CNED, qui doivent permettre de structurer la journée des élèves, en ayant des temps de visio, en alternance avec du travail en autonomie. Beaucoup de cours sont déjà prêts sur des plateformes comme Eduscol, le site du ministère de l'éducation nationale, sur le réseau Canopée bien connu des enseignants, via le CNED, et puis il y a le site Lumni, qui propose des centaines d'heures d'enseignement déjà toutes prêtes. 

Certains établissements scolaires resteront en revanche bien ouverts ces prochains jours, mais cette fois pour accueillir les enfants des professionnels mobilisés contre le virus : "on est en liaison avec l'ARS pour évaluer les besoins des professionnels de santé, et établir une cartographie fine des écoles et des établissements du secondaire qui accueilleront ces élèves. On repart du travail qui  a été fait lors du premier confinement il y a un an, et on affine." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess