Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'académie d'Amiens essaye de répondre au mieux à la crise sanitaire" selon le recteur Raphaël Muller

-
Par , France Bleu Picardie

Plus de 650 élèves et près de 90 personnels ont été testé positifs au coronavirus. 85 classes sont fermées. "L'académie d'Amiens s'adapte au quotidien" affirme le recteur Raphaël Muller.

Raphaël Muller, le recteur de l'académie d'Amiens
Raphaël Muller, le recteur de l'académie d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

De plus en plus de cas de coronavirus dans les écoles picardes. Plus de 650 élèves et près de 90 personnels ont été testé positifs.                   "Quand un enseignant est absent à cause du coronavirus, nous mettons tout en oeuvre pour le remplacer" nous disait le recteur de l'académie d'Amiens, Raphaël Muller. "Nous avons mobilisé tous les moyens de remplacement, on annule les formations qui étaient prévues, et le ministère nous a permis de recruter des enseignants supplémentaires pour faire face au besoin."

Raphaël Muller, le recteur de l'académie d'Amiens

"La vaccination des enseignants était une attente de la communauté éducative. C'est une très bonne chose, mais pour le moment nous ne savons pas comment ça va se passer." assure le recteur. 

Les tests salivaires dans les écoles élémentaires avancent bien: 3.800 tests réalisés la première semaine après les vacances de févier, 6.500 la semaine dernière, et cette semaine on va atteindre les 10.000 tests qui étaient prévus. "On va là où le virus circule le plus pour casser les chaînes de transmission, et c'est efficace. 

Il y a eu deux agressions la semaine dernière dans l'académie d'Amiens: à Nogent-sur-Oise et à Laon dans l'Aisne. Des parents s'en sont pris à un instituteur à Laon et à une directrice d'école et à une Atsem dans l'Oise. L'académie a porté plainte dans les deux cas. "Je crois que ça traduit de l'état de nervosité de la société, pour cela il faut mieux accompagner les écoles avec des équipes mobiles de sécurité, tout le lien avec les maires et chacun doit savoir qu'il est soutenu et qu'il n'est pas seul. L'institution doit être présente pour ses enseignants, qui sont des piliers de la République." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess