Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Réforme de l'apprentissage : quelles conséquences dans les centres de formation du Poitou ?

mercredi 31 janvier 2018 à 6:03 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Il tape du poing sur la table Alain Rousset ! Le président de la Nouvelle-Aquitaine n'a pas l'intention de se laisser déposséder de la compétence "formation". Or c'est ce qu'il risque de se passer si la réforme de l'apprentissage voit le jour, avec des conséquences dans le Poitou.

Plus de 36.000 personnes sont en apprentissage en Nouvelle-Aquitaine
Plus de 36.000 personnes sont en apprentissage en Nouvelle-Aquitaine © Maxppp -

Poitiers, France

C'est un souhait de l'Etat : confier l'apprentissage directement aux branches professionnelles plutôt qu'aux régions, dont c'est la compétence depuis 40 ans. 

En Nouvelle-Aquitaine, le président de région, Alain Roussset, monte au créneau. Il vient de signer avec plus d'une centaine d'acteurs du secteur un manifeste pour défendre l'apprentissage.  

Conséquences en région

Pour lui, cette réforme, telle qu'elle est envisagée pour l'instant, signerait à terme la mort de certaines filières et des CFA consulaires, les centres de formation des apprentis gérés par les chambres d'agriculture, de l'artisanat et des métiers, et du commerce. 

A Poitiers, la Maison de la Formation gérée par la Chambre de commerce et de l'industrie de la Vienne craint pour son avenir. Avec un millier d'alternants par an, le site qui propose des CAP-BEP dans l'hôtellerie-restauration mais aussi des BTS dans d'autres secteurs du commerce et des services est le 2ème plus gros de la Région, en terme numérique. Avec la réforme, il n'aura plus le soutien financier de la Région et ne pourra pas compter sur la taxe professionnelle générée par sa branche de métiers pour financer toutes ses filières actuelles. 

Même chose pour le campus des métiers de Chantejeau à St Benoît, qui dépend la chambre des Métiers de la Vienne.

Quelques chiffres

L'apprentissage en Nouvelle Aquitaine, c'est : 

  • + de 36.000 apprentis 
  • 375 sites de formation, dont 102 CFA répartis de manière équilibrée sur le territoire
  • 84% des apprentis obtiennent un diplôme
  • 64% des diplômés trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent la fin de leur formation, la plupart dans leur département de formation
  • 284 nouvelles formations d'apprentissage ouvertes entre 2016 et 2017, y compris dans des filières mal aimées des jeunes (boucherie, charcuterie et autres métiers qui peinent à susciter des vocations malgré un  besoin de main d'oeuvre)