Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réforme du bac : le casse-tête des enseignements de spécialités pour les élèves de secondes

-
Par , France Bleu Occitanie

A Albi, comme partout en Occitanie, les élèves de secondes choisissent en ce moment leurs options pour le nouveau bac. Un gros changements qui forcent ces ados à anticiper leur orientation professionnelle.

Au lycée Lapérouse d'Albi, les ados se posent beaucoup de questions.
Au lycée Lapérouse d'Albi, les ados se posent beaucoup de questions. © Maxppp -

Les élèves de secondes essuient les plâtres. Ce sont ces lycéens qui vont les premiers expérimenter la nouvelle formule du bac. Et ça commence en ce moment avec les choix des spécialités. Trois matières à sélectionner. Trois enseignements de spécialités qui seront validés en juin. Des matières qui auront un coefficient 32 au bac d'où l'importance du choix. 

Un choix important qui laissent les lycéens d'Albi (à Bellevue et Lapérouse) un peu perplexes. Chloé, 16 ans a fait son choix avec SES, littératures, et histoire-géopolitique. "Dès le départ, il faut savoir ce qu’on veut faire. Il faut être en contact avec les écoles supérieures et savoir ce qu’elles demandent. Moi je veux faire avocate ou policière à cheval. Mais peut-être que j’aurais changé l’année prochaine. " 

Reportage avec les lycéens : Sandrine Morin

Les lycéens mettent donc en place des tactiques avec deux objectifs : avoir son bac et ensuite l'école post-bac. Résultat, les options un peu particulières passent à la trappe. Pas question d'être trop audacieux.  "On _essaie de rester dans du classique pour ne pas se fermer des portes_. Ce sera coefficient 32, donc il faut prendre des matières où on est bon"  insiste Octavie 

Des parents perdus également 

Et pour les aider, les secondes, ont fait appel  aux parents. Mais pas simple non plus raconte Camille. "Il s’étaient un peu perdu… mais ils ont essayé de m’aider le plus possible." 

Reportage avec les parents

Les élèves ont le choix entre 12 spécialités, dont 7 sont présentes dans la plupart des lycées. Les autres ( art, informatique, biologie-écologie) obligent parfois les lycées à changer d’établissement.  Ces trois spécialités vont représenter en première 50 % du temps scolaire. Le reste continue d'être un enseignement de tronc commun. Les élèves de secondes qui ont aussi découvert que les premières épreuves du bac vont arriver très vite dès la fin du premier semestre de première en plus du contrôle continu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess